SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Promethea

"Promethea" de Alan Moore, J.H. Williams III

Promethea est un poème. Une étoile filante à laquelle on fait un vœu. Un drame humain de s’approcher de la perfection et de vivre mille vies, avec toujours la même soif d’apprendre. Et l’héroïne d’un conte de fées moderne. Lumière d’espoir tranchant la nuit, quatrain qui se fait refrain, la muse de l’une des premières séries ABC Comics à avoir vu le jour est un hymne à l’écriture. Elle naît et meurt par le Verbe, qui permet de l’invoquer et, par une suite de mots appropriés, lui donner la capacité d’investir notre être et parler via nos lèvres.

Tout commence avec Sophie Bangs, étudiante en littérature qui réalise un article sur Promethea, figure emblématique d’un temps oublié. Elle va ainsi découvrir que les histoires sont intemporelles, qu’elles s’adaptent peut-être au genre de leur époque mais qu’elles racontent au final ce "il était une fois" qui est le fondement de tout sentier littéraire que l’on parcourt, page après page.. De la naissance à la mort, de la tentative à la réussite ou l’échec.

Seule la voix, le chemin qu’empruntent les mots, est différente de l’Histoire qui, elle, perdure au fil des âges et des vies.

Ainsi Sophie Bangs devient Promethea. Une nouvelle Promethea, héroïne de son époque, catalyseur des pen-sées de la jeune étudiante et porteuse des désirs d’Alan Moore. On aborde ainsi le mysticisme - auquel s’adonne l’auteur - dans plusieurs épisodes assez complexes, on foule du pied des contes revisités comme celui du Petit Chaperon Rouge, et l’on explore toujours un peu plus l’univers ABC - Tom Strong intervient dans la série. Ayant accès au monde et de ce fait au savoir de cette figure littéraire intemporelle, on découvre un univers dans lequel se sont succédées de nombreuses Promethea, chacune ayant une histoire à raconter en relation avec son hôte humain.

Mais la poésie et l’originalité de l’ensemble - et sa complexité - ne ferment pas la porte à une structure narrative plus classique, avec des entités néfastes qui font la part belle à l’action. J. H. Williams III illustre cette fresque de main de maître, avec un sens du découpage rare et sans cesse renouvelé. Les images s’envolent, virevoltent, se courbent, ouvrant un chemin aux mots et aux pensées de la muse d’Alan Moore. L’ensemble de-vient un voyage initiatique, apportant selon les lecteurs des réponses différentes. Mais toutes commencent de la même façon.

Il était une fois... Promethea.

Par Grégory Covin



Retour au sommaire