SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  300 - Edition HD-DVD (France)
"300 - Edition HD-DVD (France) "
de Zack Snyder
 

Avec Gerard Butler, Lena Headey, Dominic West, David Wenham
Warner Home Vidéo

Avec des recettes sept fois supérieures à son budget, soit plus de 450 millions de dollars pour un budget de 65 millions de dollars, « 300 » est assurément un des très gros succès de cette année. Pourtant, le film ne fit pas que des adeptes, loin de là même, mais il prouva que le public voulait un nouveau genre au cinéma. « Troie » amorça cette renaissance, « 300 » la confirma. La sortie du film en DVD, Blu-ray et dans le cas présent et chroniqué, HD-DVD, va permettre de revenir sur ce film, de le revoir et, toujours dans le cas du HD-DVD, énumérer les impressionnantes réussites du produit qui tout en ne revalorisant pas l’ensemble du film, qui pêche par ses mêmes défauts, a au moins le mérite de mettre en avant de réelles qualités.
« 300 », c’est le récit de la bataille des Thermopyles qui vit s’affronter les 300 Spartiates menés par leur roi Leonidas (passé à la postérité pour avoir inventé le chocolat belge...) et les armées du mégalomane Xerxes. Quelques libertés ont été prises par rapport à la réalité (Leonidas avait 300 hommes, et il fut aidé par 700 autres, les Spartiates se battaient à poil total, même pas avec un string, mais bon, au cinéma, le kiki à l’air, ça le fait moyen sur l’écran face aux mirettes du public...) mais dans l’ensemble, on y croit. Alors, d’où vient ce sentiment de déception, de frustration ressenti durant une bonne partie du film, malgré l’impressionnant charisme de Gerard Butler (vu dans « Le règne du feu », « Prisonniers du temps », mais si vous voulez voir un film où ce gars est remarquable, découvrez vite le superbe « Dear Frankie ») en Leonidas ? Essentiellement dans un film qui édulcore la violence derrière le graphisme de ses séquences, qui en oublie la force primale de ces soldats, qui restitue seulement un beau spectacle mais dépourvu d’âme. Et qui en plus, gâche certains effets, à savoir essentiellement ceux liés aux monstres, soit au look très série Z comme le bossu Ephialtès, soit à quelques fugaces secondes pour les découvrir (le bourreau au bras-faux, par exemple, le rhinocéros géant, etc...). Sans oublier un humour un tantinet lourdingue et pas du tout d’époque. Ce sentiment était là à la vision cinéma du film, il est toujours présent au visionnage du HD-DVD. Avec cependant une différence : en format HD, le film se voit bien plus agréablement et se redécouvre plus beau qu’au cinéma. Pas étonnant quand on sait que quasiment tout est en numérique. Et c’est ce qui fait la liaison avec les bonus du HD-DVD qui justifient à eux seuls l’acquisition du produit. Bon, il y a des reportages très conventionnels et commerciaux (toute la partie Webisodes par exemple, où on y voit le Butler faire des haltères entre chaque prise pour conserver son look impressionnant de Spartiate plus vrai que nature), un entretien avec Frank Miller, auteur du comics. Mais le morceau de roi, c’est le « Bluscreen picture-in-picture », ce qui correspond à la fonction IME (comme dans « Poseidon » ou « Troie »), à savoir que vous regardez le film, et une lucarne s’ouvre avec, dans le cas présent, Zack Snyder en train de filmer son film avec ses acteurs, et tout le monde devant un Bluescreen. Car tout a été filmé quasiment comme ça, le reste étant du rajout numérique en post-production. Et c’est là, même avec les visages des acteurs, qu’au vu du résultat sur écran, via ici le HD-DVD, on découvre le film dans une certaine forme de beauté. Maintenant, tout cela tue donc la force de cette histoire qu’on aurait aimée plus physique, réaliste au lieu d’être graphiquement et visuellement (mais par moments seulement) superbe. Le HD-DVD rend ici toute sa beauté à l’esthétisme du film, qu’on aime ou qu’on n’aime pas, c’est indéniable. On trouve aussi quelques reportage historiques, un jeu de guerre qui m’a vite pris le chou (déjà que je n’aime pas les jeux vidéo...), trois scènes coupées dont une avec des géants servant de chevaux aux hommes de Xerxes et on aura compris que ce HD-DVD est une belle pièce, qui peut aider à revoir « 300 » sans pour autant lui ôter ses défauts majeurs. C’est d’autant plus dommage qu’on avait envie de l’adorer ce film. Au moins, on adorera son HD-DVD, tout n’est pas perdu, en attendant le vrai film sur cette époque, signé d’un grand du 7ème Art (comme Michael Mann qui faillit faire un film sur un sujet similaire...). Enfin, dans l’ensemble, le spectacle est au rendez-vous, pas pour le chef-d’œuvre qu’on était en droit d’attendre, et qui verra peut-être le jour dans quelques années.

Note film : 6/10 (copie magnifique, image 1080p Haute Définition 16x9 2.40 :1)
DVD : 10/10 - Bonus : version Bluscreen Picture-in-Picture commentée par Zack Snyder - 3 scènes inédites commentées par Z. Snyder - jeu : Vengeance & Honneur - entretien avec Frank Miller - Webisodes : petits reportages sur le film avec les techniciens, les acteurs, etc... - Historique : retour sur les Spartiates au travers de petits documentaires - Montage : sélection de scènes & créer son montage.

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire