SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  S - Z -  Rayons pour Sidar



"Rayons pour Sidar"
de
Stefan Wul

Editeur :
Gallimard Folio SF
 

"Rayons pour Sidar"
de Stefan Wul



7/10

Sauvez Lorrain pensa le robot, il faut absolument sauver Lorrain !
Sauver Lorrain nom d’un chien ! Ou bien Sidar est foutue !

Colonisée autrefois par les Terriens la planète Sidar est sur le point de changer de propriétaire. Les colons se préparent à l’évacuation, laissant les indigènes à leur sort, c’est-à-dire à une extermination prochaine de la part des nouveaux arrivants (1) les Xressiens des rats humanoïdes.
C’est le moment que choisit Lorrain pour arriver sur Sidar et partir dans les régions sauvages à la recherche de son robot construit à son image. Mais en réalité...
Ce roman datant de 1957 se situe dans le même univers que "La Peur géante". En effet Lorrain est également un citoyen de l’Afrance. Mais le lieu est différent et cela n’a rien à voir, quoique...
Stefan Wul (1922-2003) décrit un monde colonial typique : progrès technique inadapté au milieu naturel local, indigène d’une mentalité étrangère à celle des colons, résident paternaliste et idéaliste, fonctionnaires obtus. De plus lorsque ce roman a été écrit en 1957, cela faisait trois ans que le départ de la puissance coloniale avait été suivi de massacres en Indochine.
Stefan Wul a transposé dans le futur et sur une autre planète un contexte de décolonisation. Mais il a choisi une fin spectaculaire. On pourrait la qualifier d’irréaliste, mais je préfère la traiter de fantaisiste. Elle est typique de la science-fiction de l’époque. On ne s’attarde pas à une explication crédible (je suis persuadé qu’Arthur C. Clarke aurait trouvé mieux, mais Gerry et Sylvia Anderson n’ont pas hésité à reprendre cette idée vingt ans plus tard). Le phénomène est là, un point c’est tout. On se concentre sur l’intensité dramatique et les personnages.

(1) cf. dans Star Trek The Next Generation et Star Trek Deep Space Nine la décision de StarFleet de laisser les Cardassiens massacrer la population des anciennes colonies de la Fédération. Hollywood aurait-il (encore) plagié Stefan Wul ? En 1956 il décrivit dans Retour à "O" des héros miniaturisés pour combattre une maladie dans un corps humain et en 1966 Richard Fleischer réalisa "Le Voyage fantastique"...

Damien Dhondt

Stefan Wul _ Rayons pour Sidar _ Gallimard, Folio n° 289 ( septembe 2007) _ Réédition, poche, 224 p. 5,10 euros






Retour au sommaire