SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  S à Z -  The Monster Squad - Edition zone 2
"The Monster Squad - Edition zone 2 "
de Fred Dekker
 

Avec Stephen Macht, Duncan Regher, Stan Shaw & Tom Noonan.
Opening Vidéo

Quel bonheur de découvrir des petites perles du Fantastique éditées en DVD. Il en manque encore quelques dizaines, mais comme ça, là, de temps en temps, il en déboule une. Donc, dans les prévisions à venir, on peut citer « Looker » de Michael Crichton & « Cruising » de William Friedkin. Mais on est toujours dans l’attente de « Long week-end » (chef-d’œuvre du Fantastique australien de la grande époque dont on annonce le remake signé Jamie Blanks, fan du genre qui signa « Urban legends » et « Mortelle St Valentin »), de « Next of kin » (néo-zélandais, Licorne d’Or au défunt Festival du Rex, superbe film d’épouvante des plus envoutants), de « Death warmed up » (néo-zélandais encore, de David Blyth, violent et gore), de « The resurrected » (de Dan O’Bannon, adaptation très réussie de « L’affaire Charles Dexter Ward » de Lovecraft), de « Waxwork » et « Sundown » (tous deux d’Anthony Hickox alors promis à une carrière pleine d’espoirs, surtout avec le second, petit chef-d’œuvre totalement méconnu) et de bien d’autres encore comme le génial « Night of the creeps », hommage aux invasions extra-terrestres des années 50 bourré de références et d’hommages, signé Fred Dekker. Dekker justement, à l’honneur donc, avec la sortie de son second long-métrage, l’excellent « The monster squad » (sorti il y a longtemps en VHS sous le titre de « Monster club »). Bon, on jubile mais il faut aussi préciser que cette édition ne contient que le film alors que le zone 1 possède un second disque avec un documentaire de plus d’une heure sur le tournage avec interviews, reportages, etc... Et que la copie est loin d’être étourdissante : on croirait un enregistrement vidéo d’il y a quinze ans repiqué sur DVD ! Mais, mais, mais, c’est « The monster squad » et même ainsi, et pour le prix (15 Euros), bon, on l’attendait depuis trop longtemps quoi ! Pour tout fan du genre, c’est une sortie à ne pas rater. Pour les autres, à vous de voir.
Après avoir été emprisonné pendant plus d’un siècle, le redoutable comte Dracula s’échappe. Aidé par ses amis monstres à savoir la Créature du lac noir, la Momie, le Monstre de Frankenstein et le Loup-garou, il part à la recherche d’un talisman qui lui donnerait le pouvoir ultime (‘me demandez pas ce que c’est, je n’en sais rien, le pouvoir ultime, c’est le pouvoir ultime !). Sauf qu’en face de lui, la route est barrée par le « Monster Squad », des gosses formant une sorte de « Club des 5 » qui s’est donné pour mission d’éradiquer le Mal et ses monstres de la surface de notre planète.
OK, ne cherchez pas les effets spéciaux extraordinaires, il n’y en a pas (con est très, très loin de « Van Helsing », quoi !), le film se veut d’abord et avant tout nostalgique, un hommage aux plus grands monstres du cinéma et en l’occurrence de la Universal. Fred Dekker maitrise parfaitement bien l’humour des situations, comme il l’avait déjà démontré dans son premier film, « Night of the creeps ». Et il est ici aidé au scénario par une pointure, à savoir Shane Black, à qui on doit « L’arme fatale 1 & 2 », « Au revoir à jamais », « Le dernier samaritain », « Last action hero ». C’est à lui qu’on doit les meilleures répliques, et autres gags liés à Dracula et à ses monstres. L’alchimie entre les deux associés (seule fois où ils le seront) fonctionne toujours aussi bien, et le film, tout en accusant son âge très années 80, se laisse voir avec plaisir, même si des trucages font carton-pâte (les chauves-souris accompagnant Dracula lors de son évasion, on se croirait en 1930 !). A côté de ça, c’est Stan Winston qui s’occupa du look des monstres, lesquels sont parmi les plus beaux du bestiaire du genre. Alors voilà, c’est tout ça, « Monster squad », une époque pas si lointaine où le Fantastique était fait par des fans du mieux qu’ils pouvaient. La réputation du film n’a rien perdu de sa force, n’en déplaise aux esprits chagrins qui ne jurent plus que par des films aux effets spéciaux extraordinairement sans âme (« Pirates des Caraïbes 3 », par exemple). Et il sera légitime de pousser une gueulante contre cet éditeur qui n’a pas vraiment cherché à en faire une sortie digne de ce nom, avec au moins une copie en bonne qualité à défaut de reprendre l’édition zone 1 (pourtant, quand il veut, il peut : voir « Le jour des morts-vivants », superbe copie !). Là, c’est vraiment limite en tout.

Stéphane Thiellement

Note film : 8/10 (copie médiocre, format d’origine 2.35, image 16/9ème compatible 4/3)
Bonus DVD : 0/10 : nada total ! La honte au vu du zone 1.



Retour au sommaire