SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  M - R -  L’Ère du Dragon



"L’Ère du Dragon"
de
Xavier Mauméjean

Editeur :
Mnémos (28 octobre 2003)
 

"L’Ère du Dragon"
de Xavier Mauméjean



9/10

De nombreux auteurs utilisent la théorie selon laquelle des dieux ou d’autres entités n’existent que par le flux psychique développé par la pensée ou la prière d’un public de fidèles. Si le public se raréfie, le flux diminue et les dieux et entités s’étiolent jusqu’à disparaître avec le dernier fidèle.

Xavier Mauméjean va plus loin, car non seulement ses personnages existent, mais ils sont actifs au point de vouloir conquérir le monde. Ainsi Peter Pan et les populations de Nulle Part ont envahi l’Angleterre, par les jardins de Kensington, profitant d’une rupture dans le Continuum provoquée par un explosif nouveau. Pour lutter contre ces envahisseurs, Sir Baycroft met sur pied la Ligue des Héros, un commando regroupant, autour de Lord Kraven, les maîtres ès armes. Ceux-ci se lancent dans une lutte sans merci contre les troupes de Peter Pan qui veut éradiquer l’espèce humaine par la consomption et installer le Panthéisme.

Dans le roman précédent, La Ligue des Héros, (même éditeur) Lord Kraven, réussissait à prendre l’avantage.

Lorsque commence L’Ère du Dragon, la Ligue des héros a été dissoute, ses membres dispersés. Baycroft, son chef est en Chine, dans le quartier des légations, pendant la révolution des Boxers. Ceux-ci chassent les étrangers de Pékin, malgré les combats acharnés des héros présents. C’est une hécatombe. Braycroft et un petit groupe de survivants s’embarquent sur la dernière canonnière.
De retour à Londres, il reprend la lutte contre Peter.

Celle-ci se transporte dans une URSS sous contrôle des soviets dès 1905. L’ataman Mathias Strachnov, aux ordres de Peter, met au point un virus implacable. Lord Kraven, réactivé, pourra-t-il empêcher l’enfant imaginaire de répandre la mort ? Attention ! Avec Xavier Mauméjean, il
faut s’attendre à tout !

Résumer un tel livre relève de la gageure tant il y a d’actions, de personnages, d’interpénétrations de situations réelles et imaginaires, historiques et « fictionesques ». Utilisant l’uchronie, une foultitude de références à tous les héros de la littérature d’action, usant du clin d’œil comme du second degré, l’auteur livre un roman qui, sous un aspect totalement débridé, donne une magnifique leçon d’écriture et une démonstration fascinante de ce que l’on peut faire d’une intrigue avec de l’imagination.

Il utilise quasiment tous les classiques du genre, tous les personnages, qu’il adapte, transforme, magnifie ou « casse ». C’est le climat des « Pulps », des comics, des séries B, qui se retrouve dans ce livre. Le scénario au souffle puissant est soutenu par un humour caustique, noir et grinçant, toujours pertinent. S’il ne faut lire qu’un seul roman cette année, c’est celui-ci, même si l’univers de Mauméjean peut sembler, de prime abord, déroutant.

Serge Perraud

L’Ère du Dragon, Xavier Mauméjean, Mnémos, octobre 2003, 414 Pages, 20 Euros






Retour au sommaire