SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  S - Z -  Piste Sanglante



"Piste Sanglante"
de
Tanya Huff

Editeur :
J’ai lu
 

"Piste Sanglante"
de Tanya Huff



Présentation de l’éditeur

Ex-flic, Vicki Nelson a dû quitter la police de Toronto parce qu’elle perd la vue. Devenue détective privé, elle semble vouée aux enquêtes peu banales. Cette fois, c’est son ami Henry Fitzroy - bâtard de Henry VIII, ancien duc de Richmond et accessoirement vampire - qui lui demande d’aider ses amis, Rose Heerkens et son frère jumeau, membres d’une famille de loups-garous pacifiques. En effet, quelqu’un a découvert leur nature secrète et s’acharne à les abattre, avec des balles en argent. Bien sûr, pas question d’aller voir la police. Vicki est donc leur seul recours.

Avis de Domino

Quand on découvre un nouvel auteur ou une nouvelle série, passé le ravissement de la nouveauté, le lecteur balance entre l’impatience d’avoir entre les mains un second volume et/ou la suite et la crainte que cela ne soit pas à la hauteur de ses espérances. Soyons clair, qui n’a pas été déçu par le second livre d’un auteur fraîchement découvert ou par celui d’une suite ? C’est donc avec une certaine appréhension qu’on aborde la lecture du second opus des aventure de Vicki. Va t-on retrouver l’enchantement qui nous avait séduit, l’auteur va-t-il « assurer » en se recopiant ou bien va-t-il prendre le risque d’écrire autre chose, au risque de décevoir son public ?

Disons-le d’emblée, Piste Sanglante est une véritable réussite ! En effet, les nouvelles aventures de Vicki Nelson, évitent le piège de la redite et Tanya Huff nous offre une authentique suite. En effet, au lieu de projeter son héroïne dans une nouvelle aventure urbaine dans une ambiance crépusculaire, l’auteur choisit délibérément le contre-pied en plaçant le coeur de son intrigue à la campagne, en plein été, la majeure partie de l’action se déroulant en plein jour ! Le corollaire de ce choix est que les apparitions de Henry Fitzroy, vampire de son état, sont, hélas, peu nombreuses mais en compensation, l’auteur nous offre une famille de loups-garous particulièrement réussie.

Lorsque le roman débute plusieurs mois ont passé depuis la précédente aventure et Vicki a changé. Elle n’est plus la femme en colère, qui souffrait d’avoir été obligée de quitter la police, d’être devenue une « civile ». Alors que la maladie évolue inexorablement, la conduisant à la cécité, Vicki accepte son état ; certes elle peste, râle mais accepte d’en parler et surtout d’évoquer tout ce qu’elle n’est plus capable de faire. Une certaine impression de sérénité se dégage qui n’existait pas dans le premier épisode. Elle ne se bat plus contre sa maladie, elle vit avec, tout comme elle a fait le deuil de son ancien métier.

C’est donc à une Vicki apaisée que nous avons à faire mais par ailleurs toujours aussi tonique et affligée d’un fichu caractère ! C’est aussi une femme suffisamment à l’aise avec elle-même pour mener de front, sans complexe ni remords, deux histoires d’amour. Elle a renoué avec son ex, l’inspecteur Celluci et entame avec une pure délectation une liaison avec Henry. Cela génère des situations hautement comiques qui mettent en valeur l’humour et de Vicki et de Tanya Huff. On perçoit nettement la jubilation de l’auteur à écrire certaines scènes et le roman est truffé de situations cocasses qui viennent faire harmonieusement contre-point à certaines assez dures.

Cependant, l’aspect le plus intéressant du roman réside sans aucun doute dans la famille des loups-garous. Chaque auteur a sa vision de ces mondes parallèles et celle de Tanya Huff est particulièrement réjouissante. L’auteur décrit une famille où « vitalité » semble être le maître mot ; le roman est comme balayé par un souffle de joie et de vie, et cela malgré les évènements dramatiques auxquels la famille se trouve confrontée, comme si la seule chose qui comptait était d’être là, vivant dans le moment présent.

Mais au delà, de l’intrigue policière, de l’évolution de Vicki et de ses amours ce roman est avant tout une célébration de la vie, un hymne à la différence, un éloge du non-conformisme...

Amoureux de la vie, précipitez-vous et dévorez sans plus attendre ce roman !

Dominique Simon

Fiche Technique

Format : poche
Pages : 312
Editeur : J’ai Lu
Collection : Mondes mystérieux
Sortie : 2 mai 2007
Prix : 6,50 €






Retour au sommaire