SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Fusion
"Fusion"
de Jon Amiel
Fusion

Fusion

Fusion

Fusion
 


Fusion



Réalisateur : Jon Amiel


Avec :
Aaron Eckhart, Hilary Swank, Delroy Lindo, Tcheky Karyo


La jaquette du DVD déborde d’éloges critiques venues d’outre-Atlantique. Cela aidera peut-être Fusion a retrouver un succès qu’il n’a jamais rencontré en salles. Et pour cause : si toutes les séquences d’action liées aux cataclysmes naturels que suscite l’arrêt de rotation du noyau terrestre sont carrément impressionnantes, le restant du film rappelle furieusement ces films-catastrophes des années 70 avec personnages stéréotypées, tout comme leurs attitudes, leurs réactions, etc...


Ainsi, toute la première partie du film constitue certainement le meilleur moment de Fusion. On y voit ainsi la quasi destruction du Colisée de Rome, une terrifiante crise de panique chez les pigeons de Trafalgar Square qui viennent de perdre leurs réflexes d’orientation, etc... Mais une fois ces catastrophes passées, une fois le " héros " présenté, on part à la recherche de la solution pour sauver la terre de la destruction totale et c’est là que Fusion perd de sa force. Pour rétablir l’équilibre, il faut envoyer un équipage au centre de la Terre qui déclenchera une explosion nucléaire qui fera redémarrer le mouvement du noyau. C’est avec cette partie, ces personnages que Fusion sombre dans le ridicule, voir le " vieillot " comme on en voyait il y a trente ans dans d’autres films au sujet voisin. Paradoxalement, on ne s’ennuie jamais, on suit même ces pérégrinations de scientifiques dans le " trou du cul du monde " (comme il est dit à un moment donné, renforcé par le look " suppositoire " de la fusée qui les emmène !) avec le même intérêt qu’on développe lors de la saga du dimanche après-midi sur M6.


Tout cela est un peu dommage car le sujet partait bien, il y a eu depuis des films catastrophe réussis (voir l’excellent Daylight) où on évite les clichés comme l’affreux scientifique qui devient humain, le sacrifice du français du moment (notre Tcheky Karyo national, qui nous fait rire quand il hurle qu’il veut revoir sa famille !), etc... Bref Fusion ne dépasse jamais le statut de série B du genre, alors qu’il y avait quand même matière à faire un vrai film de terreur, qui vous prend aux tripes et vous écrase sur votre siège jusqu’au bout. Conscient du ratage, l’édition DVD se révèle plus riche que le film : outre un commentaire audio que peu écouteront (soyons francs : je n’en connais pas beaucoup qui se retapent un film pour écouter un commentaire sauf si c’est Carpenter, Louis Morneau, Guillermo Del Toro, et quelques autres), des scènes inédites qui ne se révèlent primordiales que pour le réalisateur (ça aussi, ça devient une mode qui parfois laisse pantois : c’est évident qu’il fallait les couper !), il y a surtout la décomposition des effets spéciaux et là, on est scotchés.


La séquence des pigeons est tout simplement incroyable et tout est fait par ordinateur, au point que (c’est le réalisateur Jon Amiel qui l’avoue) une truite ( !!!) a été intégrée aux volatiles et qu’il est quasiment impossible de la voir. Vérification faite, effectivement, faut vraiment tomber dessus ! Ca plus toutes les autres séquences de destruction livrent donc ainsi leurs secrets les plus intimes et renforcent l’impression qu’entre d’autres mains, Fusion aurait pu être un terrifiant film catastrophe, plutôt qu’une balade entre copains au centre de la Terre !


Film : 4/10 DVD : 7/10



Bonus (vostf) : commentaire audio de Jon Amiel, making-of ; documentaire sur les effets spéciaux ; scènes inédites commentées ou non par Jon Amiel.

Stéphane Thiellement



Retour au sommaire