SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Code Mc Callum : T.2 - Spectre

"Code Mc Callum : T.2 - Spectre " de Fred Duval et Didier Cassegrain

Après les événements liés à la signature d’un accord de paix entre l’IRA et les multinationales, le groupe-action de Carmen s’est dissout. Celle-ci, par amour, suit la route d’un membre d’un ensemble de rock, Les Dirty Mac. Elle devient même leur manager. Ils se produisent pour une ancienne communauté libertaire qui a élu domicile dans le désert des Bardenas Reales, en Espagne.
Mais peut-on jamais tirer un trait sur un passé aussi tumultueux que celui de Carmen ? Sa trace est retrouvée par le Spectre, un tueur à gages de la mafia irlandaise et par les services secrets de sa Majesté. De plus, elle a défié la mafia locale qui rançonne toutes les activités de la zone : drogue, alcool, jeux de hasard, corridas clandestines et ...concerts.
Tout à son nouvel amour, Carmen vit au rythme du groupe. Pendant ce temps, à Londres, le microcosme de politiques et de dictateurs économiques grenouille pour se défendre contre les révélations faites par TF2 sur la dissimulation, par le gouvernement britannique, du braquage de la banque, un acte terroriste en fait. Mais si le processus de paix remet en cause les opérations illégales mises en place pour financer le mouvement, il ne peut stopper brutalement cette machine de guerre. Le père de Carmen pourra-t-il porter son rêve plus avant ? Carmen peut-elle échapper aux contrats sur sa tête ?

Si les premières pages laissent un sentiment de paix relative avec la découverte de la zone et le déroulement des concerts, l’action reprend très vite ses droits et occupe toute la scène. C’est vif, tonique. On passe sans souffler des tueurs lancés aux trousses de l’héroïne, à l’atmosphère mafieuse et à celle, guère moins délétère, des groupes d’intérêts politiques et économiques.

Fred Duval se régale à nous montrer les différentes facettes d’une crise, les conjonctions et manipulations pour le pouvoir, pour le garder ou le reprendre. Il place son univers sans pitié dans un monde où l’ultralibéralisme est le grand vainqueur, sans cependant montrer le sort des populations victimes de ces excès. Mais il souligne fort bien, par le biais d’un succulent dialogue, comment les sujets graves sont simplifiés pour leur diffusion par les médias et comment ceux qui les conçoivent font fi du public, considérant ses composantes avec mépris.

Les dessins et couleurs de Didier Cassegrain sont à la hauteur de ce qu’a fait jusqu’ici ce créateur, alliant à un trait élégant, un traitement graphique harmonieux soulignant l’action. Il rend superbement le mouvement et donne à ses personnages un look qui les rend immédiatement identifiables, pour une lecture très agréable, malgré les fréquents changements de lieux et d’intervenants.

Avec ce tome 2 de la série, qui retrace la jeunesse de celle qui est devenue la mercenaire impitoyable que l’on connaît, les auteurs assoient définitivement une réputation de grand talent pour leur travail.

Serge Perraud

Code Mc Callum : T.2 - Spectre, scénario de Fred Duval, dessins et couleurs de Didier Cassegrain, Delcourt coll. Néopolis, avril 2007, 48 pages, 12,90 €



Retour au sommaire