SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  La Dernière Arme



"La Dernière Arme "
de
Philip Le Roy

Editeur :
Au diable vauvert
 

"La Dernière Arme "
de Philip Le Roy



Avec Nathan Love, Philip Le Roy a trouvé un héros qui mobilise l’attention. À l’image de son créateur, celui-ci pratique la philosophie Zen et les arts martiaux. Mais le parallèle s’arrête là ! En effet, le héros conjugue les attitudes atypiques et anticonformistes. Il est aussi sans espérance sur la nature humaine et sur le sens des sociétés qui composent notre univers, ce qui n’est pas, semble-t-il le cas de l’auteur.

Après les chocs psychologiques reçus dans « Le Dernier Testament », Nathan Love s’est réfugié dans l’une des nombreuses îles de l’archipel australien, bien décidé à fuir le monde, et à se concentrer sur sa reconstruction personnelle. Mais de mystérieuses disparitions de femmes se multiplient sur la planète. Celles-ci ont toutes des points communs, elles sont jeunes, belles et surtout proches de décideurs puissants dans les domaines politiques, économiques... Les polices officielles restent impuissantes, les enquêtes piétinent et la pression politique monte. C’est Sylvie Bautch, une profileuse belge qui doit retrouver Nathan et le convaincre, par tous les moyens, de s’occuper de cette affaire. Il est le seul à pouvoir tenter quelque chose grâce à ses capacités d’empathie et son propre système de valeurs. Et de Paris, à Washington et Tokyo, des Balkans à la Mer de Chine en passant par l’Afrique, Nathan va devoir se fondre dans l’univers d’un complot à l’échelle mondiale, combattre une nouvelle hydre de la prostitution. Ces femmes enlevées ne seraient-elles pas la dernière arme ?

Ce Roman est un thriller haletant, avec une action et une intrigue menées tambour battant. Dans un univers rappelant celui de James Bond par l’ampleur du complot, l’auteur organise une traque spectaculaire dans les milieux mafieux. Le récit qu’il concocte possède des atouts incontestables pour mobiliser l’attention, maintenir l’intérêt et le suspense. Le procédé narratif retenu, à savoir de courts chapitres, des dialogues incisifs et percutants contribue à garder le lecteur dans un état de tension permanent.

L’auteur inclut nombre de références musicales et cinématographiques qui permettent une « respiration » dans une lecture qui reste en constante intensité. Toutefois, certaines des explications apportées, informations introduites, arrivent un peu brutalement, sans que l’on en saisisse bien le cheminement.

Mais Philip Le Roy sait mener une intrigue au terme d’un volume de plus six cents pages. « La Dernière Arme » est un livre qui passionne et qui, au-delà de l’intrigue, interpelle le lecteur sur des problèmes cruciaux de notre civilisation.

Serge Perraud

La Dernière Arme, Philip Le Roy, Au diable vauvert, février 2007, 616 pages, 23 €






Retour au sommaire