SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Le Moustiquaire de Berlin

"Le Moustiquaire de Berlin " de Lacoeuille & Drouin

6/10

- Le sang des humains va tous nous tuer Schopenhauer ! Seule une révolution peut encore nous sauver !

Il y a des moments dans l’Histoire qui constituent le pire moment pour visiter Berlin : la seconde guerre mondiale, le blocus de 48, la construction du mur en 61. De nos jours Pancho et Diaz (le Basque et l’Espagnol) découvrent que les humains étant malades, leur sang est impropre à la consommation.
Ceci constitue un problème de taille pour ces... moustiques (à quoi pensiez-vous ?).
Outre ce problème épidémique, les humains connaissent le chômage, alors que la nuit d’énormes statues s’animent et parcourent les rues désertes de Berlin.
Alors que Pancho enquête tout en se penchant sur les textes économiques et psychanalytiques, un vieux moustique berlinois évoque les évènements auxquels il a assisté : guerre, nazisme, blocus soviétique, construction puis destruction du mur. Il semble qu’un évènement capital soit en train de se produire.
On observe que les moustiques portent les noms de philosophes comme Nietzsche, Jung, Marx et Schopenhauer, alors que les statues sont celles de personnalités communistes.
Cet album a remporté le concours Glénat/Arte. Le sujet imposé était de mettre en valeur une ville européenne. Le scénariste a choisi Berlin, tandis que le dessinateur avait préparé des personnages de moustiques. C’est ainsi que s’est élaboré la base du scénario : des moustiques (de nationalité étrangère pour le choc culturel) visitent un Berlin en pleine crise (cette ville ayant connu les aléas de la deuxième guerre mondiale et de la guerre froide il était donc logique qu’elle connaisse un nouveau bouleversement).
Nous sommes apparemment en présence d’une allégorie, incluant des éléments historiques, économiques, sociaux, philosophiques et psychanalytiques. Je crois avoir compris le dessein des auteurs malgré leur démarche parfois obscure. J’invite les lecteurs à se faire leur propre opinion.

Damien Dhondt

Scénario : Philippe Lacoeuille, Dessin & Couleurs : Paul Drouin _ Le Moustiquaire de Berlin _ Glénat/ Arte (janvier 2007) _ Inédit, grand format, couleurs, 50 p. 12,50 euros



Retour au sommaire