SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  M - R -  Histoire d’Os et autres illustres abattis



"Histoire d’Os et autres illustres abattis "
de
Clémentine Portier-Kaltenbach

Editeur :
Éditions Jean-Claude Lattès
 

"Histoire d’Os et autres illustres abattis "
de Clémentine Portier-Kaltenbach



On savait que les corps des saints de l’Église catholique avaient été régulièrement mis en pièce pour consacrer les lieux de culte. On a même assisté à des « multiplications miraculeuses ». Il y a, en effet, deux têtes de saint Pierre officiellement reconnues par le Vatican et pas moins de treize crânes de saint Jean-Baptiste !
Cependant, bien que moins connue, cette dispersion s’applique également aux dépouilles illustres, ce que Clémentine Portier-Kaltenbach appelle : « les reliques profanes ». C’est sur ces pièces qu’elle a porté son regard et établi un recensement absolument singulier de ces restes avec un inventaire des manques aux dépouilles célèbres. Elle a suivi le parcours, souvent rocambolesque, de certains de ces morceaux qui, séparés du corps principal bénéficient d’un meilleur traitement que le reste de la dépouille.

L’auteur s’attache donc à quelques célébrités historiques, à un titre ou à un autre, et à leur histoire post-mortem. S’inspirant d’une typologie existante pour les reliques saintes, elle dresse un classification « bouchère » avec : Pièces nobles, Second Choix et Bas Morceaux. Pour circonscrire ses choix, elle pose deux conditions préalables pour susciter son intérêt et le droit de figurer dans son inventaire : la notoriété du personnage avant que celui-ci ne devienne une dépouille et les rebondissements vécus par tout ou partie de celle-ci, à travers le temps. De plus, elle limite son propos aux seuls restes hexagonaux, estimant qu’il y a déjà suffisamment à faire avec ceux-ci.

Dans « Les Pièces nobles », elle décrit, avec une érudition peu commune, les tribulations du crâne de Descartes, de celui de Richelieu et d’une partie de sa moustache. Charlotte Corday, qui a accédé à la gloire historique en tuant Marat, a gardé cette célébrité avec son crâne voyageur. Par contre, Cadoudal, ce général vendéen qui combattit les armées de la république dans les années 1790, voit son squelette subir nombre de déboires.

Dans « Le Second Choix », elle s’intéresse aux disparus de la notoriété, alors qu’ils avaient été mis en sépulture au faite de leur gloire, et dont il ne reste rien ou presque comme Bara, Viala, Marat ou Mirabeau... Entrent aussi dans cette catégorie ceux qui sont tombés en disgrâce ou ceux que leur popularité condamnait à être mis en pièces par leurs fidèles et admirateurs comme Napoléon, Voltaire...

Elle classe dans « Les Bas Morceaux » les individus, illustres cependant, dont des restes mineurs tels que cheveux, polis, dents... sont atteints de bougeotte.

Bien que le sujet semble, a priori, quelque peu rebutant, Clémentine Portier-Kaltenbach dresse un tableau passionnant et illustre ses récits de détails historiques, scientifiques éclairés. Son livre fourmille d’anecdotes amusantes, contées avec un souci de pertinence et de précision.
L’auteur fait preuve d’une érudition remarquable, mais aussi de beaucoup d’humour. Elle use, pour mettre en scène ses récits, d’un ton badin du meilleur goût, de réflexions pertinentes.

Si vous avez envie de passer un bon moment, entrez dans l’univers des reliques profanes animé par Clémentine Portier-Kaltenbach. Vous ne le regretterez pas !

Serge Perraud

Histoire d’Os et autres illustres abattis, Clémentine Portier-Kaltenbach, Éditions Jean-Claude Lattès, avril 2007, 270 pages, 18 €






Retour au sommaire