SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  S à Z -  X-Files : saison 7
"X-Files : saison 7"
de Chris Carter
Xfiles  


X-Files : saison 7


Réalisateur : Chris Carter


Avec :
David Duchovny, Gillian Anderson, Mitch Pilleggi


Ca y est, on arrive bientôt à la fin d’une des plus grandes séries télévisées de l’histoire. En même temps, si l’intérêt s’émoussait chaque semaine, revoir des X-Files aujourd’hui procure un nouveau plaisir, curieusement. Cette septième saison arrive avec un changement de décor impressionnant : fini les tournages dans le froid de Vancouver, retour à Los Angeles, David Duchovny souhaitant se rapprocher de sa petite famille (c’était la page " people " !). Qu’apprend t’on de plus ? Tou-jours un peu pareil, le complot terrestre-envahisseur est toujours présent, mais en même temps, les épisodes sont plus souvent des loners (comprenez des épisodes " seuls ", sans lien avec les autres) que ceux en deux parties sur le complot en lui-même.


Ce n’est pas un mal, cette partie de l’histoire d’X-Files devenant un peu lassante à force, le syndrome David Vincent épuisant vite même les plus endurcis. Par contre, on a plus droit à des cas étranges de monstres nouveaux, de terreurs inédites, et même d’un épisode lié à la défunte et pourtant excellente autre série de Chris Carter, Millenium. Lance Henriksen reprend son rôle de Frank Black, histoire de fermer la boucle sur le groupe de nécromanciens qui l’avait engagé, et finit par dégom-mer des agents du FBI zombifiés !


Autrement, on assiste donc à des enquêtes plus ou moins passionnantes, la pire étant celle filmée comme un épisode de COPS, ce reality show américain qui suit des flics dans leurs fonctions. La meilleure, il n’y en a pas vraiment, l’enthousiasme s’est quand même évaporé, même si on sent Duchovny plus satisfait de reprendre la peau de Mulder suite à la migration en Californie. Mais la grande nouveauté de cette septième saison demeurera enfin la révélation de l’amour entre Mulder et Scully. C’est d’ailleurs avec leur histoire que se clôt cette septième saison, mieux que la précédente mais tout de même pas du niveau des premières.


A un point qu’ils s’en ridiculisent tous eux-mêmes dans un épisode étrange, Hollywood, qui voit un film sur les actions des 2 agents, avec Scully interprété par Tea Leoni, alias Mme Duchovny ! Et dans les spectateurs de l’avant-première, Chris Carter. Une telle parodie ne serait jamais arrivée il y a encore trois ou quatre ans. Là, elle peut être synonyme de bien des choses... Sinon, des bonus à l’intérêt très relatifs, revenant sur certains épisodes, et voilà comment on emballe la 7ème vie des X-Files. Pourquoi a t’on ce sentiment de vouloir verser une petite larme, là, à la fin ?


Film : 6/10 DVD (copie 16/9ème) : 6/10



Bonus (vostf) : entretiens et reportages sur certains épisodes.

Stéphane Thiellement



Retour au sommaire