SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  La Jeune fille de l’eau - Edition Bluray
"La Jeune fille de l’eau - Edition Bluray"
de M. Night Shyamalan
 


Avec Paul Giamatti, Bryce Dallas Howard, Bob Balaban, Jeffrey Wright .
Warner Home Vidéo

ça y est, la PS3 est arrivée, un peu plus de BluRay vont être découverts (et il y en aura encore un peu plus quand le prix de « l’engin » baissera d’ici quelques mois, mais ceci est une autre histoire...). Comme celui de « La Jeune fille de l’eau », qui peut être aussi pris en HD-DVD et en DVD, les bonus étant identiques. Techniquement, c’est autre chose, les supports HD étant tout de même supérieurs logiquement au DVD. Bien qu’après la vision de ce BluRay, on pouvait s’attendre à mieux. Le film date de l’an passé, Warner a déjà prouvé les qualités de ces supports (voir la chronique HD DVD de « Entre deux rives », un vieux classique comme « La prisonnière du désert » est à pleurer, et on attend pour très bientôt « Batman begins », splendide d’après ceux qui ont déjà pris l’import ), pourtant, « La Jeune fille de l’eau » n’est pas aussi parfait qu’on s’y attendait. C’est beau, ça c’est sûr, mais à force de vouloir la perfection, on devient un tantinet tatillon. Surtout pour des films très jeunes. Donc, les séquences nocturnes et aquatiques ne sont pas « scotchantes », si je puis dire. Quand on a en mémoire un film tout bête comme « Entre deux rives », où on avait l’impression quand on découvrait la maison, le lac, la nature, d’être réellement dehors avec Bullock ou Reeves, ici, on se dit qu’on est devant le film. C’est une métaphore pour rendre compte de ce qu’on ressent. A côté de ça, encore une fois, c’est tout de même très beau. Mais pas parfait. Bon. Le film maintenant. A la revoyure, et comme cela arrive souvent, enfin plus souvent quand le film possède quand même quelques qualités, il se bonifie. Dans le cas du dernier Shyamalan, on retiendra toujours la lourdeur scénaristique de certains points (la caricature du critique, le rôle que s’octroie le cinéaste, ...) en même temps que tout ce qui concerne la thématique du conte de fées, se révèle finalement des plus riches. En résumé, un gardien d’immeuble découvre un jour une jeune fille sortie de sa piscine, poursuivie par de dangereuses créatures, et devant à tout prix retrouver son monde pour préserver un équilibre entre nos mondes. De tout ça, Shyamalan livre donc un film ambitieux mais maladroit parfois, qui par contre prouve dans l’ensemble les grandes qualités techniques du cinéaste, de l’auteur même puisqu’il a tout fait. Mais lui qui se ré-approprie SI bien des thèmes (les morts vivants avec « Sixième sens », les super-héros avec « Incassable », son véritable seul chef-d’œuvre, les ovnis avec « Signes ») s’égare ici dans cette relecture du conte de fées. Toujours est-il qu’en bonus, quelle que soit l’édition, ce sont les mêmes. A savoir qu’on retiendra surtout l’interview de Shyamalan sur le mythe des rêves, passage le plus intéressant de ces suppléments. Le reste, entre making-of qui se veut très complet, et bêtisier très inutile et pas drôle, complète une édition BluRay dont le principal défaut pour une fois, demeure et reste une qualité d’image qui peut laisser sur sa faim le plus pur des puristes, et le simple profane.

Note film : 7/10 (copie excellente (même si...), format d’origine 1.85, image 16/9ème compatible 4/3)
Bonus DVD : 7/10 : scènes coupées - bêtisier - making-of en 6 parties - un conte fantastique : le film vu par son auteur - auditions - bandes-annonces.

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire