SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  C’est arrivé demain
"C’est arrivé demain"
de René Clair
Demain  


C’est arrivé demain


Réalisateur : René Clair


Avec :
Powell & Linda Darnell


Grayfilms SAS


Que feriez-vous si vous aviez en votre possession le journal du jour avec 24h d’avance ? Penseriez-vous à votre réussite professionnelle sérieusement boostée par ces quelques pages d’informations avant l’heure ? Viseriez-vous la fortune et les jeux de hasard ? Et si dans ce journal vous découvriez votre propre rubrique nécrologique ! Attendriez-vous la mort avec le stoïcisme d’un moine zen ou essayeriez-vous de l’éviter par tous les moyens ? Telles sont les questions que le héros de ce film ne cessera de se poser avec en point de mire une vie rêvée d’honnête homme amoureux à accomplir.


" C’est arrivé demain " est l’archétype du film faussement dévalué et qui, le temps passant, se révèle plus intéressant qu’on ne le croit. Tout d’abord, l’idée de base est originale et met en évidence l’esprit pionniers des grands réalisateurs du cinéma des années quarante qui touchèrent à tous les genres (mélodrames, drames, comédies, policiers, fantastiques) sans se poser de questions particulières.


Ensuite, avec pour thèmes principaux les paradoxes temporels, René Clair, ici dans sa période américaine (1944 et occupation de la France oblige), joue habilement la carte de la comédie fantastique dotée d’un fond humaniste. On l’accusa de se tirer d’affaire en épousant les contours d’un genre facile dont le sujet de base ne serait qu’un alibi, c’était sous estimer le talent d’un réalisateur capable d’émouvoir avec peu et d’utiliser au mieux le talent des deux acteurs principaux que sont Dick Powell et Linda Darnell, superbe de grâce aérienne. C’est aussi attacher une trop grande importance à la lourdeur de certains thèmes contemporains et refuser d’apprécier la grandeur de la légèreté.


Même si coté édition DVD, c’est le service minimum (juste une vo-st correcte, pas de bonus et aucune info supplémentaire) pour cause de série économique et de petit prix, il s’agit bien d’un achat utile et quasi obligatoire pour tous les passionnés de fantastique et de SF.


Note Film : 8/10 - Note DVD : 2/10



Collection Ciné Club, réf. EDV 1284 : 1 DVD. Film en Noir & Blanc, version originale sous-titrée (anglais-français, pas de VF). Durée : 1h21. Son : mono. Format : 4/3. Standards : DVD5, zone 2. Parution : 2nd semestre 2003. Prix maxi conseillé : 15 Euros

Stéphane Pons



Retour au sommaire