SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Animatrix
"Animatrix"
de Andy Wachowski, Larry Wachowski
Animatrix  


Animatrix


Réalisateur : Mahiro Maeda, Yoshiaki Kawajiri, Takeshi Koike, Shinichiro Watanabe, , Koji Morimoto, Peter Chung & Andy Jones


Warner Home Vidéo


Le succès planétaire de Matrix, contre toute attente (oui, parce qu’ils, à savoir les frères Wachowski & leur pro-ducteur Joel Silver, n’en attendaient pas autant : inutile de préciser qu’en cas de flop, Matrix en serait resté à Matrix, point-barre) appela logiquement le succès des deux suites formant la trilogie complète, ainsi que la mise en chantier de neuf courts-métrages en dessin animé qui formerait un ensemble baptisé Animatrix. Les segments seraient supervisés par Larry et Andy Wachowski qui en écriraient directement quatre dont celui qui serait le plus en rapport avec leur film, Le dernier vol de l’Osiris, et réalisés par les plus grands noms de l’animation actuelle, venant pour la plupart tous d’Asie à part Andy Jones, pilier du studio qui produisit Final Fantasy et dont le dernier ouvrage fut Le dernier vol de l’Osiris, un des trois meilleurs morceaux de cet Animatrix, quand même un peu trop surestimé.


Chaque segment est logiquement plus ou moins lié à Matrix, plus précisément à la matrice. On y parle des hu-mains et des robots, de leur cohabitation, de leurs guerres, de la suprématie de l’un sur l’autre. Le résultat est parfois décevant comme pour World record, Beyond et ses réminiscences d’Alice au pays des merveilles, et surtout Matriculated. Un peu mieux se situeront Kid story, les deux parties de Second renaissance qui sont pour-tant très liées aux films, et enfin, en haut du panier, les trois segments restants. On commence par le plus court mais ô combien dévastateur Program de Yoshiaki Kawajiri qui au travers d’un combat de samouraïs démontre une virtuosité étourdissante.


Ensuite il y a A detective story de Shinichiro Watanabe, qui explique le statisme de son animation par le vibrant hommage au film noir (un détective est engagé pour rechercher Trinity...) au point de faire de ce petit film le plus intéressant de tous, quelque part. Enfin, il y a Le dernier vol de l’Osiris d’Andy Jones, celui qui est le plus en rapport avec la trilogie Matrix, servi par une réalisation époustouflante, un rythme effréné, bref le morceau de choix de cette anthologie en dessin animé. Qui constitue donc un panel de ce qu’offre l’animation actuelle (dont les œuvres majeures sont Ghost in the shell, les Miyasaki, Jin-Roh, Perfect Blue, l’extraordinaire mais ô combien frustrant de par sa courte durée Blood the last vampire, le gothique et somptueusement " cinémascopé " Vampire Hunter D : Bloodlust, et quelques autres, qui associent avec talent un vrai scénario à une animation quasi parfaite, ce qui n’est pas le cas de bien des dessins animés qui pêchent sur un de ces deux points), tout en étant un intermède original à la trilogie cinématographique des frangins Wachowski.


Maintenant, tout comme Matrix reloaded, cela ne signifie pas qu’on soit en face d’un chef-d’œuvre, car quand on devient encore plus prétentieux que ce qu’on était déjà, on peut vite lasser même le plus endurci des fans. Je sais que cela va en faire hurler certains mais entre Animatrix et Matrix reloaded, hé bien, l’attente pour Matrix revolutions n’est pas du tout aussi forte qu’elle l’était pour la suite au tout premier Matrix...


Film : 7/10 DVD : 9/10


Bonus : making-of et commentaire audio sur chaque épisode ; reportage sur la culture et l’histoire du film d’animation ; biographies

Stéphane Thiellement



Retour au sommaire