SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Aria : T.29 - La Poupée aux yeux de lune

"Aria : T.29 - La Poupée aux yeux de lune " de Michel Weyland

C’est en août 1979 que Michel Weyland a crée le personnage d’Aria, pendant les moments de loisirs que lui laissait son travail dans une grande imprimerie bruxelloise. C’est en 1980 que les premières aventures de son héroïne paraissent dans Tintin, le journal où il avait déjà publié dix ans auparavant.
Depuis, il n’a fait paraître que les aventures de sa belle guerrière, faisant une seule exception pour une incursion en SF, en 1988, avec Yvanaëlle, la dame de Mordorez. Mais celle-ci est la sœur jumelle d’Aria.

Ce vingt-neuvième opus s’ouvre sur un groupe de saltimbanques qui utilise une poupée pour hypnotiser ses interlocuteurs. Celle-ci, animée par un ventriloque, les amène, en demandant une cachette sûre car elle se dit en grand péril, à leur faire découvrir la cachette de leurs économies. La bande ayant fait main basse sur les « pauvres richesses », une jeune femme rousse les tue... pour ne laisser aucun témoin. Pendant qu’Aria s’en revient dans son pays, en compagnie de Crafouille, un nain irascible au possible et porté sur le beau sexe, le groupe de tueurs arrive à son château. Rexane, qui s’occupe du domaine, pendant l’absence de la guerrière, leur ouvre et tombe sous le charme, dévoilant elle aussi, le secret des ressources d’Aria...

Michel Weyland a crée un univers qui s’inspire d’un moyen âge où sorciers et enchanteurs pratiquent leurs arts sans contrainte. Dans ce cadre, largement ouvert, il concocte, entre magie et combats à l’arme blanche, des intrigues aux multiples rebondissements qui se suivent avec délice. L’auteur a construit, au fil des années, une série aux scénarii solides et au graphisme assuré, même si l’on a quelques histoires de moins bonne facture. On ressent, à la lecture, que c’est une BD faite avec plaisir, loin des productions de commande. On retrouve là le travail d’un véritable artisan (une race en voie de disparition !) qui peaufine, qui remet sur le métier sans trop se soucier de productivité.
Trait d’union entre deux mondes, ce type de créateur doit absolument subsister pour la qualité globale de son œuvre.

La Poupée aux yeux de lune : un Aria de plus qui se laisse découvrir avec délectation.

Serge Perraud

Aria : T.29 - La Poupée aux yeux de lune, scénario et dessins de Michel Weyland, couleurs de Nadine Weyland, Dupuis coll. Repérages, janvier 2007, 48 pages, 9,80 €



Retour au sommaire