SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  Isolation - Edition zone 2
"Isolation - Edition zone 2"
de Billy O’Brien
 

Avec John Lynch, Essie Davis, Sean Harris, Marcel Iures
TF1 Vidéo

Au regard du palmarès 2007 du festival du Film Fantastique de Gerardmer, on reconsidère aujourd’hui « Isolation » avec plus de clémence : en effet, mais vous en saurez bientôt plus dans le compte-rendu détaillé à paraitre dans le n°52 de SF MAG, 2007 vit le couronnement d’un film norvégien, métaphore sur le Purgatoire et l’Enfer vu sous un style de vie Ikéa, qui sera baptisé lors de sortie en France « Norway of life » (jeu de mots sur « Norway » (Norvège en anglais) par rapport à « way of life », ça peut paraître extrême là, mais sachez qu’il y en a un paquet qui ne savent pas ce que veut dire tout ça) pour un succès salles qu’on suppose énorme (attention : cynisme !) vu qu’en plus, il a obtenu en tout 4 Prix dont celui de la Critique et deux autres de jurys jeunes qui ont voulu prouver leur intelligence par rapport au genre et à la sélection (bon, en même temps, il ne sera pas le quatrième pire Grand Prix de l’histoire du Festival après « Le loup-garou de Paris », « Thomas est amoureux » et « Trouble »). Bref, du coup, on redécouvre en DVD le Grand Prix « Isolation », moyennement apprécié il y a un an surtout qu’en plus, il avait ravi cette récompense au chef-d’œuvre de Jaume Balaguero, « Fragile ». Et bien finalement, on revalorise le film, et on salue un Jury plus courageux qui a au moins reconnu les qualités d’un film d’épouvante et d’horreur traité en plus le plus sérieusement du monde. En 2006, ce genre était finalement bien plus accepté et apprécié qu’en 2007 qui vit le couronnement de ces deux courants mais version sage ou comique (encore une fois, plus de détails dans le futur compte-rendu à ne manquer sous aucun prétexte !). Avec « Isolation » et son monstre issu d’expériences génétiques sur des bovins dans une ferme isolée d’Irlande, le cinéaste Billy O’Brien renoue avec les séries B d’il y a vingt ans mais en leur donnant une toute autre dimension. Il soigne son cadre d’action, ses personnages existent réellement avec une histoire personnelle qui les enrichit, il transforme le quotidien dans ce qu’il a de plus commun (une ferme et son immense étable ultra-équipée) en dérivé d’un vaisseau spatial à la « Alien » dans lequel évolue la dégénérescence vivante d’expériences monstrueuses au look issu d’un mélange d’une partie du bestiaire horrifique les plus connu, soit pêle-mêle : « Alien » bien sûr mais aussi « Hidden », « Mutant », etc... Le scénario est très bien structuré, parfaitement bien entretenu pour générer au fur et à mesure de l’avancée de l’intrigue, une tension qui va crescendo, jusqu’à un final dantesque. Cela permettant aussi de pallier à certains manques, surtout de moyens quant aux effets spéciaux. Mais une fois encore, « Isolation » fait partie de ces films faits avec un strict minimum qui s’en sortent beaucoup mieux que d’autres plus nantis du fait de la passion mais aussi du savoir-faire de ses géniteurs. La note au film est donc relevée par rapport à celle de sa sortie en salles, car à la revoyure, « Isolation » se bonifie plutôt bien. Tant mieux, c’est la raison qu’il suffit à avoir pour (re)découvrir ce film, car autrement, question bonus, TF1 a fait fort : strictement rien. Alors qu’avec la venue à Gerardmer du sympathique Billy, on peut être certain qu’une interview filmée avait dû être réalisée. Mais cela était déjà trop cher certainement pour une telle édition DVD... Qu’il faut cependant avoir dans sa DVDthèque des petites séries B sérieuses du Fantastique, doublée ici d’un des meilleurs Grand Prix de Gerardmer.

Note film : 7/10 (copie excellente, format d’origine 2.35, image 16/9ème compatible 4/3)
Bonus DVD : 0/10 : nada total !
St. THIELLEMENT



Retour au sommaire