SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Beautiful Killer

"Beautiful Killer" de Jimmy Palmiotti & Phil Noto

6/10

- Ta capacité à apprendre et le rythme auquel tu absorbais l’information semblaient incroyables. On ignore encore si c’est à cause du cocktail chimique ou de l’absence de télé dans ta vie.

Brigit Cole est née d’un père agent au service secret de sa majesté britannique et d’une mère scientifique. Un sérum expérimental a sauvé la vie de son père mais a altéré son patrimoine génétique. De ce fait sa fille est née avec la peau pale des yeux vairons, une vision nocturne et un pouvoir autoguérisseur. Quant à sa formidable capacité d’apprentissage elle le doit peut-être au sérum...ou à l’absence de la télévision dans sa retraite.

Réfugiés sur une île pour se protéger de leurs ennemis, ses deux experts de parents ont élevé et instruit leur fille de leurs compétences respectives : du déguisement aux armes à feu, en passant par les explosifs et autres capacités destructives.

Jimmy Palmiotti a créé des héros originaux dans des séries comme Ash & Gatecrasher. Or ces séries se sont toutes interrompues au bout de quelques épisodes. Son problème réside dans sa difficulté à exploiter le potentiel de ses créations. Ainsi il aurait pu développer le psychisme de cette héroïne exclue de toute vie sociale et ne disposant d’aucune culture télévisuelle (cf. la personnalité de Jarod le Caméléon). De même pour le dessinateur qui n’a pas exploité les anomalies physiques de Brigit Cole du point de vue visuel.

Quant au fait de lui procurer un pouvoir autoguérisseur cela n’est pas vraiment original (n’est-ce pas Wolwie ?). De plus on se demande bien comment elle a pu apprendre à conduire une moto sur une île déserte.

Avec Beautiful Killer les auteurs détenaient une idée prometteuse mais qui n’a pas été concrétisée.

Damien Dhondt

Scénario : Jimmy Palmiotti, Dessin & Couleurs : Phil Noto, Couverture Adam Hughes _ Beautiful Killer (L’exécutrice magnifique) _ Episodes originaux : Beautiful Killer # 1 à 3 _ Traduction : Ed Tourriol & Makma _ Edition : Bamboo, collection Angle Comics (janvier 2007) _ Inédit, moyen format, couleurs, 72 p. 10,90 euros



Retour au sommaire