SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Fog
"Fog"
de John Carpenter
Fog

Fog

Fog

Fog

Fog
 


Fog de John Carpenter


Réalisateur : John Carpenter


Avec :
Jamie Lee Curtis, Tom Sullivan, Adrienne Barbeau, Hal Holbrook


Ça y est, les DVD les plus attendus de John Carpenter sortent enfin en DVD. Au nombre de quatre, on trouve donc Invasion Los Angeles, New-York 1997, le terrifiant petit chef-d’œuvre qu’est Prince des ténèbres, et Fog. Quand il entreprit Fog, John Carpenter sortait juste du méga-succès d’Halloween, il avait carte blanche pour tout ce qu’il demandait. Et c’est vers un récit plus classique du genre, une histoire de fantômes, que se porta son choix. Bien lui en prit car Fog demeure aujourd’hui encore un de ses meilleurs DVD, et le préféré de beaucoup de fans.


Le petit port côtier d’Antonio Bay, situé sur les bords sauvages du Pacifique Nord, cache au sein de sa communauté un terrifiant secret vieux d’un siècle. A cette époque-là, un navire pirate pris dans une tempête avait demandé de l’aide aux villageois. Ceux-ci avaient volontairement ignoré l’appel, pour pouvoir piller tranquillement la cargaison une fois le bateau échoué sur les récifs mortels entourant Antonio Bay. Mais aujourd’hui, un siècle plus tard, les fantômes des marins viennent réclamer vengeance en s’en prenant directement aux descendants, et ils veulent aussi la restitution de leur trésor volé.


Comme on le voit, la trame est très classique, rappelant des légendes qu’on a entendues au moins une fois. Et John Carpenter ne cherche pas à s’en éloigner, bien au contraire. Très vite, il installe et instaure un climax qui va aller crescendo vers l’horreur ultime. De la beauté spectrale d’Antonio Bay dans le brouillard, aux looks très morts-vivants d’un autre siècle des pirates, l’épouvante arrive lentement mais inexorablement, rythmé par le thème musical personnel du cinéaste, leitmotiv entêtant, obsédant et inquiétant qui ponctue régulièrement le film à chaque scène liée à l’arrivée de l’horreur dans Antonio Bay.


Tout dans Fog n’est qu’apparitions spectrales, bruit terrifiant, se soldant par une mort aussi fulgurante qu’épouvantable. Sans effet gore appuyé, sans débordement d’hémoglobine, John Carpenter réussit là un des meilleurs DVD d’épouvante jamais réalisés, qui étreint l’esprit dans un linceul de peur dès le début avec le récit du vieux marin aux enfants, le soir autour d’un feu de camp, et qui ne le lâchera plus, même quand on croira tout cela terminé, puisqu’une ultime scène viendra clore brutalement le récit de la malédiction d’Antonio Bay (pour celles et ceux que ça intéresse, le film fut tourné dans la magnifique réserve naturelle de point Reyes, au nord de San Francisco : le phare existe réellement, et on ne peut s’empêcher d’avoir une légère appréhension quand on descend les marches pour s’y rendre...). De cet excellent shocker gothique, l’édition DVD proposée aujourd’hui reprend l’intégralité des bonus présents sur le Collector zone 1 sorti il y a quelques mois chez MGM Vidéo.


Dans le commentaire audio, John Carpenter et sa productrice Debra Hill reviennent sur les nombreux problèmes de logistique que leur procurèrent l’acteur numéro un du film : le brouillard ! Mais on retiendra surtout les deux documentaires : le premier est d’époque, une curiosité en soi. Et le second est vieux de deux ans : un retour en arrière pour beaucoup, un parfum de nostalgie qui se marie parfaitement bien à un tel classique. Enfin, et c’est surtout là le meilleur des bonus de ce DVD, cette nouvelle copie est superbe, rendant parfaitement l’intégralité de la beauté des images de cette histoire de pirates fantômes. Un vrai bonheur pour un DVD indispensable dans la DVDthèque de Carpenter. Comme quasiment tous ses DVD, mais bon, ça, c’est une autre histoire.


Film : 9/10 DVD : 9 /10


Bonus (vostf) : bande-annonce ; scènes coupées ; making-of de 1980 ; retour sur Fog : souvenir des acteurs et de l’équipe technique ; commentaire audio de J. Carpenter & Debra Hill.


Stéphane Thiellement



Retour au sommaire