SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  L’Ours de la spadaccia, tome 1 : La voix des morts

"L’Ours de la spadaccia, tome 1 : La voix des morts" de Zinoni, Chiavini et Bandry

Paquet (52 planches, 12 euros)


9/10


S’ils proviennent, comme beaucoup de graphistes italiens, de l’univers Disney, Zironi et Chiavini ne le laissent pas supposer dans cette ténébreuse histoire de médiéval-fantastique qui doit se jouer en 2 tomes. En route vers le col de la Spadaccia dans la chaîne des Apennins, des saltimbanques, des religieux, des chevaliers et deux nobles dames, dont l’une porte un enfant, vont croiser leurs chemins pour une nuit qui sera celle de toutes les terreurs.


Tous (sauf nous et le nain Corfino, qui conte ici sa mésaventure !) semblent savoir à quels dangers ils s’exposent en ces bois où esprits errants et sorciers hantent l’âme humaine pour mieux la glacer dans ces décors incertains et roidis par le gel.


Oui, Corfino raconte l’effroi, les meurtres, les secrets impossibles, le souffle fétide qui accompagne d’impossibles sorcelleries. Corfino, seul être qui n’a pas la vision de cet autre monde, va plonger dans le cauchemar d’une nuit où tous paraissent devenir fous et où le mal va ronger chaque os, chaque muscle autour d’un secret qui tout juste se dessine au bout de 52 pages aux atmosphères épaisses et glauques.


Le style rugueux du dessin accompagne parfaitement cette histoire forte et énigmatique, recouverte d’un voile épais de secrets que le scénariste dévoile pas à pas dans une ambiance lourde et oppressante.
Étrange, atypique et prenant.


Fabrice Leduc



Retour au sommaire