SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Cat Shit One 2

"Cat Shit One 2 " de Motofumi Kobayashi

8/10

- Les Vietcongs étaient dirigés par un Français. C’est lui qui a descendu Ron.
- Il en est sûr ?
- Il dit que Ron a traité le mec de sale porc, alors...

Les catastrophes se succèdent pour "Cat Shit One", l’équipe de reconnaissance des Forces Spéciales américaines. Non seulement nos lapins doivent affronter les chats du Vietcong, les Pandas chinois et même un Porc de français. Mais en plus ils doivent servir d’instructeur à des singes japonais (1).

À cette occasion l’un d’eux commente amèrement la situation de la constitution japonaise : "la loi dit que si mon pays est frappé il ne peut contre-attaquer". Je tiens à signaler à ce combattant des forces d’autodéfense japonaise, ainsi qu’à l’auteur, que l’incident de Mandchourie a bien abouti à une contre-attaque (2).

En bonus nous sont présentés plusieurs pages de textes et BD sur les équipes de reconnaissance américaines, ainsi que sur les S.A.S. australiens.

Damien Dhondt

(1) l’auteur s’appuie sur la rumeur controversée évoquant la participation discrète de soldats japonais durant la guerre du Vietnam

(2) en 1931 un attentat perpétré par les Japonais sur leur propre voie de chemin de fer en Mandchourie servit de prétexte à l’invasion de ce territoire par les troupes japonaises, pour plus de précision cf. Le Lotus Bleu (il est vrai que cet album d’Hergé n’est toujours pas édité au Japon !)

Motofumi Kobayashi _ Cat Shit One vol. 2 _ Traduction : Anne-Sophie Thévenon, Adaptation graphique et lettrage : GB One _ Glénat, collection manga (octobre 2006) _ Inédit, moyen format, sens de lecture occidental, 146 p. dont 9 pages couleurs, 6,50 euros



Retour au sommaire