SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Necromancer : T.1 - Face aux ténèbres

"Necromancer : T.1 - Face aux ténèbres " de Joshua Ortega et Francis Manapul

Joshua Ortega, né en 1974, a commencé sa carrière en relatant, pour le journal de son université, l’activité culturelle de sa ville. Puis, il continua à suivre l’actualité musicale pour divers magazines, approfondissant peu à peu une réflexion sur les conséquences de la technologie dans le domaine culturel (et politique), au point de devenir une expert reconnu dans ce domaine. En 1998, il fonde sa propre maison d’édition et publie Frequencies, son premier roman, roman salué de façon positive. C’est en 2005 qu’il rejoint Marvel pour Spiderman Unlimited, puis Dark Horse Comics pour Shadows et Light.

Necromancer s’inscrit dans un univers démoniaque proche de celui surexploité dans des séries comme Buffy et Angel. Les points communs concernent surtout le profil de l’héroïne et la nature de son entourage : une jeune fille de bonne famille dans un environnement estudiantin. Mais pour le reste, le « soft » est de sortie pour laisser place à une ambiance plus musclée, proche du gore.

Abigail, Abby, est une adolescente élevée dans la rigueur par son père, un pasteur protestant. Au lycée, elle est membre des pom-pom girls et influe, sans s’en rendre compte, sur le résultat des matches. L’équipe qu’elle soutient gagnant « par miracle » quand elle est là !
Abby est fascinée par la magie. C’est lors d’une réunion avec ses amis, sous le prétexte d’étudier la bible, qu’elle invoque Berzelius, un démon qui massacre tout le monde, y compris ses parents et tente de l’entraîner, mettant le feu à la maison. Elle fuit, tue deux policiers et tombe aux mains des adorateurs de Mali. Mais, au moment le plus dramatique, survient, à point nommé, Locke, un mage qui la délivre et la prend sous son aile. Il l’initie aux pratiques magiques. Mais la lutte contre les démons est longue et la vie d’Abby bascule dans l’horreur quand, prisonnière du démon, elle doit revivre sans cesse la succession des événements tragiques...
Outre les points communs déjà cités, le scénario reprend nombre des thèmes déjà largement explorés en long, en large et en travers depuis des décennies. Cependant, l’intérêt de Necromancer repose sur le personnage d’Abby, surtout sur le décalage entre sa personnalité toute « proprette » et l’environnement où elle se trouve propulsée.

Mais le scénario est soutenu, porté, mis en valeur par le dessin d’un jeune auteur canadien : Francis Manapul. Son style, la tonicité du graphisme, tonicité qui est pourtant de mise en comic, retiennent l’attention.

Necromancer s’inscrit dans la lignée du comics horrifico fantastique. À suivre, cependant pour savoir si le scénariste osera sortir des sentiers battus !

Serge Perraud

Necromancer : T.1 - Face aux ténèbres, scénario de Joshua Ortega, dessins de Francis Manapul, Delcourt coll. Contrebande, décembre 2006, 144 pages, 14,95 €



Retour au sommaire