SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  S - Z -  Honor Harrington 2 : Pour l’honneur de la reine



"Honor Harrington 2 : Pour l’honneur de la reine "
de
David Weber

Editeur :
J’ai Lu
 

"Honor Harrington 2 : Pour l’honneur de la reine "
de David Weber



10/10

"Six siècles durant, leurs ennemis mortels s’étaient jurés de les détruire. Ils avaient aujourd’hui la capacité de le faire, et le seul espoir de Grayson résidait dans une escadre de vaisseaux de guerre étrangers qui, peut-être, s’interposeraient entre eux et Masada. Une escadre commandée par une femme !"

Les voies de Dieu sont impénétrables. Les colons qui ont atteint la planète Grayson espéraient y vivre suivant les préceptes de Dieu, sans l’aide de la technologie. Mais dans cet environnement hostile et toxique, il a fallu au contraire l’utiliser au maximum pour survivre. Dès lors, les aspirations religieuses ont dû s’adapter. Or, cela a engendré un schisme dévastateur au sein de la population. Après une impitoyable guerre civile, une faction radicale s’est exilée sur la planète voisine de Masada. Pendant six siècles, les Graysoniens ont repoussé toutes les tentatives visant à leur extermination tant par leur planète elle-même que par leurs adversaires.

Pendant ce temps leur société a poursuivi sa prospérité suivant la volonté de Dieu, grâce au travail des hommes et au dévouement des femmes, ces dernières ayant parfaitement rempli leur rôle de soumission à la digne autorité de leurs pères, frères et époux. Seulement, le reste du monde avait évolué plus vite qu’eux et s’apprêtait à les rejoindre. Le conflit latent entre le royaume de Manticore et la République du Havre menaçait d’atteindre Grayson. Aussi, décision fut-elle prise de s’allier à Manticore plutôt que d’être envahi par les Havriens. Mais si cette alliance apporte la modernité économique, elle risque fort d’apporter également son lot de bouleversements sociaux. L’escadre de navires de combat de Manticore en visite n’est-elle pas commandée par une femme : une certaine Honor Harrington ?

Pour Honor Harrington et ses membres d’équipage le choc culturel est tout aussi violent. Les Graysoniens utilisent encore des ordinateurs à imprimante, des vidéos et d’archaïques missiles nucléaires.

Pendant ce temps, les habitants de Masada sont bien décidés à réaliser l’œuvre de Dieu : la conversion ou l’extermination des habitants de Grayson, aidés en cela par des navires spatiaux modernes de la République du Havre.

David Weber poursuit son space-opéra riche en combats spatiaux où le rapport de force reposant sur la supériorité technologique et la puissance de feu se trouve altéré par les réactions humaines, que ce soit la peur, la religion ou l’ego.
Parallèlement, la ressemblance entre son héroïne de science-fiction et le personnage historique de l’Amiral Nelson s’accentue lorsque Honor perd un œil au combat tout comme son modèle.

A signaler les allusions qui trouveront leur conclusion plusieurs tomes et milliers de pages plus tard : ainsi la disparition du père du capitaine Ramirez et le souhait d’un des personnages que l’exubérante mère d’Honor Harrington ne vienne jamais à Grayson. Le commodore Ramirez réapparaîtra tandis que madame Harrington mettra une certaine animation dans la société graysonienne. Ces petits détails révèlent que, dès les premiers tomes, David Weber avait prévu l’ampleur et l’avenir de sa vaste fresque.

Damien Dhondt

David Weber _ Honor Harrington, tome 2 : _ "Honor Harrington : The honor of the Queen (Traduction : Florence Bury) _ J’ai Lu n° 8142 (octobre 2006) _ Réédition, poche, 509 pages, 8 euros






Retour au sommaire