SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Bloody bird - Edition zone 2 Collector
"Bloody bird - Edition zone 2 Collector"
de Michele Soavi

Avec Barbara Cupisti, David Brandon, Mickey Knox.
Neo Publishing Video

Quelle belle année pour Michele Soavi. 2006 vit son retour fracassant avec le superbe polar « Arriverderci amore & ciao », retour à un genre où l’Italie excella dans les années 70 au travers du portrait d’un petit gangster arriviste et lâche se hissant peu à peu à une position sociale aisée en ne montrant aucune pitié ni aucune moralité dans ses actes, le tout filmé avec une maestria qui échappa totalement aux jurés incultes formant le jury de Cognac 2006 (mais son président, Jonathan Demme, le félicita personnellement tout en regrettant de ne pas lui avoir accordé le Grand Prix, bon enfin bref, c’était un jury de nases, c’est tout !). Et sort enfin dans notre beau pays son premier film, un coup d’essai coup de maitre, où l’élève de Lucio Fulci et surtout de Dario Argento, mit à profit ses connaissances pour livrer un « slasher » de très haute tenue, certes à priori banal sur le papier mais ô combien magnifié sur l’écran.
Une troupe de comédiens répètent une pièce de théâtre ayant pour vedette un psychopathe portant un gigantesque masque de hibou. Sauf qu’un vrai tueur s’est échappé de l’asile, qu’il se réfugie dans les coulisses et revêt le second masque d’où quiproquos meurtriers et sanglants pour la troupe enfermée dans ce hangar devenant peu à peu comme une sorte d’aquarium : impossible de sortir, on ne peut que les regarder mourir.
Comme il est dit plus haut, un « slasher » de base avec meurtres à l’arme blanche, beaucoup de gore mais aussi une inventivité au niveau des meurtres, de leur esthétisme, de leur violence conjuguée à une utilisation du décor devenant de plus en plus claustrophobe et à un souci des détails qui font que même aujourd’hui, « Bloody bird » n’a pas pris une ride. C’est réellement flippant par instants, et question horreur, c’est gratiné. Certes, au scénario, on retrouve George Eastman, « Antropophagous » de sinistre mémoire bien barré. Mais quand même, en d’autres mains, le projet aurait pu n’être qu’un mauvais film d’horreur transalpin de plus. Alors que là, Michele Soavi, petit stagiaire sur tous les films qu’il pouvait faire, acteur, porteur de cafés, puis peu à peu assistant à la réalisation, se voit offrir la chance d’être seul maitre à bord d’un film, et révèle un talent fou, qui sera un temps étouffé par un Argento un peu jaloux avec ses deux films suivants « The church » et surtout « La secte » avant de signer une autre petite merveille avec « Delamorte dellamore » avant de se retirer pendant une décade du cinéma pour œuvrer pour le petit écran en attendant un projet qui le passionne, et qui sera donc « Arriverderci amore & ciao ». Bref, on jubilait à l’idée d’une édition zone 2 de « Bloody Bird », Néo Publishing l’a fait. Et bien entendu, un bonus conséquent nommé « Bloodbath in aquarius » (« Aquarius » étant un des titres du film dans certains pays), accompagne ce premier Prix de la Peur du défunt (mais qui commençait déjà à déconner...) Festival d’Avoriaz à savoir près d’une heure d’entretiens récents et exclusifs au DVD avec Soavi & Eastman (alias Luigi Montefiore, qui a toujours une tronche à faire peur !) qui reviennent sur un pan de cette période du cinéma horrifique transalpin et sur « Bloody Bird » bien entendu. Rien que ça, même comme seul bonus, c’est un régal. « Bloody Bird » ? Pour l’amateur, le fan, le connaisseur et les autres, c’est simple : à ne rater sous aucun prétexte !

Note film : 9/10
DVD : 10/10 : copie bonne, format d’origine 1.85, image 16/9ème compatible 4/3 - Bonus : « Bloodbath in Aquarius » : entretiens avec le réalisateur et le scénariste, 50 mn - introduction du film par Michele Soavi - filmographies - galerie photo.
St. THIELLEMENT



Retour au sommaire