SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  W.E.S.T. : T.3 - El Santero

"W.E.S.T. : T.3 - El Santero " de Dorison, Nury, Rossi

Edward Nash, le président de la United Fruit, est enterré à Cuba, en ce début d’année 1902. Il est le dernier d’une longue liste de morts dus, semble-t-il, à la fièvre jaune. Dans la population, cette suite de décès de soldats et de responsables, est attribuée à un Santero, un sorcier du culte vaudou cubain qui se fait appeler Iscero, un être insaisissable. Le colonel Weyler donne l’ordre de garder nuit et jour la tombe de Nash, car les morts sont vus, quelques jours plus tard, dans les rues. Des incidents nocturnes décident le colonel à faire ouvrir le cercueil ...où il trouve le cadavre d’un grand chien.
La W.E.S.T. (Weird Enforcement Special Team), qui intègre le docteur Lennox dans ses rangs, est chargée par Roosevelt de découvrir qui est Iscero et de le faire oublier de la population. En effet, c’est dans un climat politique tendu que ces incidents surviennent. Les USA ont bien décidé d’élections « démocratiques » pour choisir le statut de l’île, quatre ans après la conquête, et ne plus donner l’impression d’une occupation.

Après un premier cycle remarqué pour la qualité de son intrigue et le côté novateur de ce groupe d’enquêteurs paranormaux, Xavier Dorison et Fabien Nury récidivent. Avec ce nouveau diptyque, ils transportent l’action dans un Cuba récemment annexé, que des sociétés américaines avides commencent à pressurer. C’est la United Fruit qui est le fer de lance de cette exploitation. Face à la main mise, une opposition se cristallise autour de croyances vaudous, soutenues par des actions spectaculaires aux yeux de la population.
Dans une atmosphère sensuelle parfaitement restituée, Morton Chapel met en place les composantes de son action. Les scénaristes, quant à eux, font évoluer l’image du team, la perception de ses membres sur le rôle de l’équipe, sur le bien-fondé de leur intervention et sur la responsabilité qu’on veut leur faire assumer.

Christian Rossi retranscrit, avec toujours autant de talent, la beauté et l’atmosphère de l’île, le climat des scènes politiques, l’aura de magie où baigne la population. Une restitution d’atmosphère qui n’affaiblit pas le cadre dynamique de l’intrigue, où les scènes musclées succèdent aux scènes d’action.

Avec une histoire complexe à l’écriture épurée, El Santero confirme que W.E.S.T. est une excellente série, à suivre absolument.

Serge Perraud

W.E.S.T. : T.3 - El Santero, scénario de Xavier Dorison et Fabien Nury, dessins et couleurs de Christian Rossi, Dargaud, septembre 2006, 56 pages, 13 €



Retour au sommaire