SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  La peur au ventre (Running scared) - Edition zone 2 Collector
"La peur au ventre (Running scared) - Edition zone 2 Collector"
de Wayne Kramer
 


Avec Paul Walker.
Metropolitan Vidéo

A priori, là, comme ça, rien ne motivait la vision de ce petit polar lors de sa sortie en salles. Son réalisateur, Wayne Kramer, n’avait fait jusqu’à présent qu’un polar noir raté (« Lady Chance » en français), son interprète principal, Paul Walker, est l’archétype du blondin californien assez glandeur, remarqué dans « Fast and furious » où il se faisait voler la vedette par Vin Diesel. Bon. Sauf que quelques rumeurs sur « La peur au ventre » se faisaient de plus en plus positives. Et qu’après l’avoir vu, on surveillera le prochain film de Wayne Kramer, et que Paul Walker n’est pas aussi falot qu’avant. Il devient même très intéressant, arrivant même à constituer le seul intérêt de certains de ses derniers films (le très médiocre « Antartica, prisonniers du froid »). Après une carrière éphémère, le support DVD est là pour rattraper son échec commercial avec un petit coup de pouce de ses (quelques) fans...
Joey (Paul Walker donc, plus qu’excellent !) est un gangster de troisième zone qui a du mal à allier ses activités criminelles à sa vie privée. Mais le jour où un copain de son fils dérobe un flingue impliqué dans un règlement de comptes entre trafiquants, la vie de Joey ne tient plus qu’à un fil dont l’espérance de vie est une nuit. Une très longue nuit où il va devoir récupérer l’arme s’il veut sauver sa peau et celles des siens, une nuit faite de rencontres cauchemardesques avec ce qu’une ville peut compter de pire comme tueurs de toutes sortes.
Ok, le film est aussi ardemment détesté. Mais quand on lit pourquoi, on ne comprend pas : prendre au premier degré une violence présente et dont le seul but est de coller le plus au réalisme d’une situation explosive, c’est n’importe quoi ! Bref, passons. Encensé par Quentin Tarantino, « La peur au ventre » est un thriller urbain complètement déjanté, servi par une réalisation explosive et violente, et par des trouvailles scénaristiques bienvenues. Ainsi, cette longue nuit de folie va voir un gamin se faire kidnapper par un couple de tarés profonds en même temps qu’il est recherché pour un flingue qui lui permit de tirer sur un beau-père alcoolique et violent et fan de John Wayne ! Ouf ! De l’action, de l’hystérie, un petit tour du côté des contes (le couple de tarés avec le gamin, cça rappelle volontairement « Hansel & Gretel » !), etc... Et en plus, il y a un coup de théâtre qui relance sur la fin la tension de ce polar bien barré, qui vous emmène à plus de cent kilomètres/heure pour vous lâcher deux heures plus tard complètement morts ! Si la réalisation peut agacer au début, en persistant, elle prend toute sa légitimité et sa force par la suite. Bref, un polar méconnu à redécouvrir de toute urgence. L’édition DVD propose un second disque de bonus, on se demande bien pourquoi, tout pouvait tenir sur le disque 1. Mais bon, c’est ainsi. Autrement, le morceau de choix est l’interview exclusive de Paul Walker qui dit tout le bien qu’il pense de ce film, alors que l’ensemble de son entourage professionnel lui déconseillait de le faire. Et on le croit car il n’hésite jamais à mettre en avant le désavantage de ce physique avantageux (!!!) qui ne lui a guère amené de grands projets cinématographiques selon lui. Jusqu’à celui-ci, qu’il encense donc, au point de le comparer au film de Tony Scott, « Man on fire », un des plus grands polars « hard-boiled » jamais faits selon lui. Opinion entièrement partagée au passage, Paul, et à part son interview et celle du réalisateur, les bonus sont tout de même relativement conventionnels. Ca minimise un peu ce second disque, sans empêcher de rendre encore plus de qualités au film.

Note film : 9/10
DVD : 6/10 (copie magnifique, format d’origine 2.35 image 16/9ème compatible 4/3) - Bonus : disc 1 : commentaire audio du réalisateur, pour les courageux, bande-annonce du film - disc 2 : entretiens et extraits de tournage ; interview exclusive de Wayne Kramer et de Paul Walker ; comparaison film - story-board ; bandes-annonces d’autres films ; matériel promotionnel.


Stéphane THIELLEMENT



Retour au sommaire