SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Spirou et Fantasio à Tokyo

"Spirou et Fantasio à Tokyo" de Morvan et Munuera Dupuis

Nous sommes loin de Champignac et de ses calmes paysages champêtres. Spirou et Fantasio sont au cœur de Tokyo, à la demande d’Itoh Kata leur ami magicien, pour retrouver deux jumeaux aux capacités paranormales prodigieuses. Ces derniers sont détenus par Mankagana, un chef yakusa aux ambitions immobilières. Pour l’heure, revêtus du costume traditionnel, nos héros parcourent un parc d’attraction, qui reconstitue la vie du japon médiéval, pour délivrer les deux enfants. Seul le garçon est présent, sous bonne garde. Loon, la fille, qui s’est enfuie, revient, elle aussi, pour délivrer son frère. Mais les Yakusas veillent. Après moult péripéties, bagarres, batailles époustouflantes de mouvement, Spirou et Fantasio réussissent à fuir avec Loon évanouie. Mais, après quelques scènes épiques dans le métro de Tokyo, la petite fille s’enfuit. Pendant ce temps, Mankagana, qui est humilié par sa défaite contre « Le Rouge-gorge et le Canari Déplumé », les recherche pour se venger.

De tous les créateurs qui ont donné vie aux deux (non TROIS avec Spip !) héros de la série, le tandem Morvan-Munuera prend place juste derrière le grandissime Franquin. Jean-David Morvan fait preuve d’une inventivité peu commune pour le scénario, d’un humour bon enfant, mais décalé, et José-Luis Munuera applique un traitement plus que dynamique au dessin et à la mise en scène.
Le scénariste qui connaît le Japon se régale, et nous régale, à travers les aventures échevelées de ses personnages, d’un reportage sur les principaux quartiers de la ville, sur la vie des habitants. Ainsi, il montre le respect total du passage clouté ...par les piétons et ... par les automobilistes, (si, si !) la face sombre du pays avec les nouveaux SDF, la surpopulation, la vie du salarié lambda dans les transports en commun...
Il illustre, grâce à Fantasio, « la fièvre acheteuse » qui frappe l’Occidental devant les montagnes de produits électroniques sophistiqués et peu chers. Le style narratif est attrayant, surtout avec les petites cases où l’auteur fait des apartés.

Que dire du travail José-Luis Munuera, qui n’ait pas déjà été dit ? Faut-il revenir sur l’excellence de ses dessins, sur sa capacité à animer des personnages, sur son sens du mouvement, sur le dynamisme qui jaillit de ses planches, sur ses perspectives hallucinantes ? On croirait du Tex Avery en album, du Eischer en BD ! Le summum est atteint, je crois, avec l’animation de « Mekas », assemblages hétéroclites de tout ce qui se trouve dans un périmètre pour donner vie à un combattant gigantesque, retrouvant ainsi l’esprit et la beauté des films de monstres géants chers au Japon.

Avec Spirou et Fantasio à Tokyo, le 49è de la série, les auteurs ont réalisé un album sans faute, une référence !

Serge Perraud

Spirou et Fantasio à Tokyo, scénario de Jean-David Morvan, dessins de José-Luis Munuera, couleurs de Lerolle, Dupuis (Spirou et Fantasio n° 49), 64 pages, septembre 2006, 8,50 €



Retour au sommaire