SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  BODY DOUBLE
"BODY DOUBLE"
de Brian De Palma

Special Edition

Sony Pictures Home Entertainment
Catalogue #15012
1 DVD 9
Widescreen Edition, Anamorphique Widescreen
Date sortie DVD : 03/10/06
Photographie principale : Académie standard flat aspect ratio 1.85
Mesure du DVD Anamorphique : 1.78
Mesure du DVD Letterbox : 1.78
Débit audio DTS : pas de piste
Débit audio : 448
Langues : Anglais 5.1 dolby digital, français mono
Sous titres : Anglais et français
Quelle joie de re-découvrir ce film de De Palma avec ici une copie très soignée qui lui rend parfaitement justice. A noter au passage le tournant qu’Hollywood et l’Amérique ont pris durant ces 22 dernières années : il serait certainement impossible de refaire ce film en raison de toutes les scènes "chaudes" et de la nudité réunies dans ce métrage. Il est excellent que "Sony" n’ait pas coupé le film et qu’il nous est ici présenté dans une version non censurée. Ceci dit une interdiction au moins de 16 ou 18 ans serait normale car le film possède tout de même de nombreux thèmes, dialogues, (La conversation du "contrat" entre Mélanie Griffith et Gregg Wasson est vraiment un "coup de point" dans l’éthique d’Hollywood) et visuels qu’Hollywood ne se permettrait certainement plus, la violence ayant actuellement largement remplacée le sexe. Celui-ci est banni, mais on explose "littéralement" les têtes dans de très nombreux métrages. A réserver donc a un public adulte et un vrai plaisir de re-trouver ce film de De Palma au final très hitchcockien.
Image :.........................................4/5
Son :................................... :....... 3,5/5

L’image : "Body Double" date de 1984 et ce transfert lui rend tout à fait justice bien que les costumes et le reste "montrent" son age. La copie a été extrêmement soignée et le transfert tellement bien "affiné" que l’on se demande si certains effets spéciaux sont faits "exprès" ou si c’est simplement la copie qui rend cet effet. Les couleurs sont très bien ajustées, et rendent également justice au ton et à l’époque du film. Certains plans (en particulier les "gros" plans sur le visage de Craig Wasson) sont magnifiques de définition et de détails. Il aurait été extrêmement difficile de donner la note de "5" vu l’age du film et son aspect très cinéma non pas graineux mais stylisé : la note de 4 est donc largement attribuée et c’est à ce jour la plus belle copie du film que l’on puisse voir permettant ainsi de découvrir ou de re-découvrir un style propre à ce metteur en scène mais aussi à une époque. 4/5

Le son : La bande son de "Body Double" est en elle-même très subtiles. En effet on ne montre et on ne fait entendre que ce qui compte et c’est tant mieux. Les dialogues sont peut être parfois un petit peut problématique dans ce sens qu’il faut régler son ampli au début du film à un volume légèrement supérieur à la normale mais ceci est du à l’age et à la manière d’effectuer les prises de son et au fait que les enregistrements n’étaient, à l’époque, pas numériques comme ils le sont maintenant. Dès que l’action se tourne sur les personnages, la musique entre en jeu et c’est le point fort du film : elle est vraiment très bien enregistrée avec le bon niveau sonore et une subtilité sonore. Quelques effets sonores intéressants et dans l’ensemble "Body" comprend une très bonne bande son 5.1 qui ne décevra pas. 3,5/5 pour une excellente ampleur sonore et surtout pour la magnifique ambiance de la chanson "Relax" qui "sort" de tous les canaux dans une des scènes les plus "hot" du film. 3,5:5

Suppléments :
- Nouvelles interviews ave Brian De Palma, Mélanie Griffith, Deborah Shelton, Gregg Henry et Dennis Franz dans les documentaires suivants :
- La séduction
- Le "set up’"
- Le mystère
- La controverse

Marc Sessego

Andrée Cormier



Retour au sommaire