SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  S - Z -  Le Cycle de Lyonesse, tome 1 : Le Jardin de Suldrun



"Le Cycle de Lyonesse, tome 1 : Le Jardin de Suldrun"
de
Jack Vance

Editeur :
Gallimard (17 juin 2003) - Folio SF
 

"Le Cycle de Lyonesse, tome 1 : Le Jardin de Suldrun"
de Jack Vance



Le jardin de Suldrun
La perle verte
Madouc (à paraitre)
Jack VANCE
9/10

Les Isles Anciennes étaient situés entre l’Irlande et l’Espagne à l’Ouest de l’Armorique et de l’Aquitaine, pays mythiques où naquirent les ancêtres des héros de la Table Ronde. De nos jours il n’en reste dans nos mémoires que quelques noms comme Ys ou Avallon. Peuplées pour l’essentiel d’humains et de nombreuses créatures magiques elles étaient le théâtre de conflits larvés entre les différentes puissances et les magiciens alors que le mystérieux peuple des Skas affirmait sa puissance.
Le pays le plus puissant était Lyonesse gouverné par l’ambitieux roi Casmir.

Son premier né était la princesse Suldrun qui l’avait déçu en naissant de sexe féminin, de ce fait celle-ci pris l’habitude de s’isoler dans le jardin d’une ruine romaine.

C’est là que la princesse Suldrun recueillit le prince Alias rejeté par la mer. Les deux jeunes gens connurent un amour sincère et...bref neuf mois plus tard naquit le prince Drun nouvel héros de notre saga. Alors que le prince Alias était jetée dans un cachot la princesse Suldrun confia le nouveau-né à sa nourrice. Mais lorsque le roi Casmir le récupéra il ne trouva qu’une petite fille qui fut nommée la princesse Madouc. Il ignorait qu’une fée avait échangé le prince contre un changelin et alors que Madouc était élevée à la cour de Lyonesse le prince Drun vivait dans le royaume des fées une existence plus rapide que dans le monde des hommes.

Le prince Alias évadé de son cachot et Drun sorti du monde des fées vont alors parcourir les Îles Anciennes à la recherche l’un de l’autre rencontrant des fées espiègles, des trolls libidineux, des ogres affamés, des miroirs magiques roublards et quelques brigands rusés.

Parallèlement les magiciens se livrèrent à un conflit discret auquel se mêlèrent bien involontairement les héros de l’histoire, alors que la princesse Maddouc partit à la recherche de ses origines et que toutes les forces humaines furent sur le point de se livrer à une bataille décisive pour le contrôle des Îles Anciennes.

Cette trilogie mêle ruse et dialogues savoureux "Jeune homme, j’exige votre vie. Vous passez abusivement sur un territoire que je considère comme mien. Descendez de cheval et agenouillez vous devant moi, que je vous coupe la tête plus facilement. Vous mourrez dans cette tragique lumière dorée du couchant". Nous avons droit à une description intéressante du monde des Skas peuple étrange en guerre avec le monde entier mais qui surprend ses ennemis en ne pratiquant ni le viol, ni la torture. Jack Vance se paie le luxe d’être irrespectueux envers les classiques du genre : la cachette du Saint Graal se trouve être le placard d’un ogre et le prince Alias se trouve isolé pendant plusieurs semaines avec une jeune Ska de haute noblesse.

Classiquement nous devrions découvrir après une certaine période d’affrontement une estime réciproque, puis de tendres sentiments ouvrant ainsi la voie à une réconciliation entre les peuples... Au lieu de cela, après une centaine de pages d’aventures et de dialogues, le prince Alias la renvoie à son père lui signifiant qu’elle ne l’intéresse pas. On décrit les hauts faits de la chevalerie mais en fait on règle la plupart des "problèmes" au poignard "Je considère le poignard comme une arme très élégante. Indépendamment de son efficacité, il y a la beauté de son envol, quand il fend l’air vers sa cible ; il y a un spasme de plaisir quand il s’y enfonce bien profond."
Une saga qui méritait d’être rééditée. Précisons qu’elle a été adaptée en jeu de rôle en français par Men in cheese. Je regrette simplement que la nouvelle édition n’ait pas réutilisé les superbes illustrations de Siudmak.
Damien DHONDT

Le Cycle de Lyonesse, Jack Vance
Le jardin de Suldrun, Folio SF 140, juin 2003, 8,70 euros
La perle verte, Folio SF 145, juillet 2003, 7,70 euros
Madouc (à paraitre)






Retour au sommaire