SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  M - R -  Le Silence de l’Espace



"Le Silence de l’Espace"
de
Tommaso Pincio

Editeur :
Gallimard (1 mai 2003) - Folio SF
 

"Le Silence de l’Espace"
de Tommaso Pincio



5/10 ou 10/10 comme vous voulez !

Un type et son copain vont acheter un Atlas dans une librairie Quantum car l’un d’entre eux va aller dans uns station spatiale surveiller l’espace appartenant à Coca Cola Enterprise Inc. Le lecteur se demande si les voyages dans l’espace existent vraiment ou si ils ne sont qu’une illusion dans la Boîte Noire... et la vendeuse de la librairie a les lèvres réfléchissantes. Nous sommes en 1956.

Le gars parti dans l’espace sera abandonné là-haut, enfin, on ne sait pas où... L’autre est tombé amoureux de la vendeuse et croit que le numéro de la facture est son numéro de téléphone. Il compose ce numéro et tombe sur la femme du directeur spatial de Coca... Dans la station spatiale le seul passager s’aperçoit que le livre acheté n’est pas un atlas mais Histoire et passe-temps de Marc Bloch.

Voilà toute l’histoire.

L’auteur a nommé la vendeuse Marilyn Monroë, le gars de Coca, Arthur Miller et, devinez comment s’appelle sa femme ? Norma Jean Mortensen...Le pauvre type dans l’espace s’appelle Jack Kerouac et son pote, Neal Cassady. Il y a même un détective privé du nom de... William Burroughs !

Et alors ?

C’est tout !

Dans une postface poussive, les deux directeurs de collection italiens qui ont publié là-bas cette œuvre, tentent, très laborieusement de créer un nouveau courant littéraire à partir de ce texte. Ainsi, « l’avantpop, représente un moment de transition, menant au-delà du postmodernisme. » Et d’appeler Philip K. Dick au secours. Moi j’appellerais cela un courant antiphilosophique historique...

Un petit extrait comme d’habitude, et comme d’habitude ce sera du sexe : « il la pénétrait avec toute la haine dont il était capable. Et elle dut attendre, attendre qu’il lui déverse sa haine dans le corps jusqu’à la dernière goutte. »
Ah ! Voilà ! L’auteur donne des noms différents aux choses dans ce livre : il appelle cela la haine...

Alain Pelosato

Le Silence de l’Espace - Tommaso Princio - Traduction Eric Vial - Postface de Luca Briasco et Mattia Carratello - Gallimard Folio SF - 208 pages






Retour au sommaire