SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  S à Z -  Sheitan - Edition Collector
"Sheitan - Edition Collector"
de Kim Chapiron
 


Avec Vincent Cassel.
Studio Canal Vidéo

Le Fantastique « made in France », ça fait toujours un peu peur, légitimement en plus. Pourtant, depuis quelques années, le genre renait de ses cendres chez nous avec quelques réussites bienvenues. En horreur, rien de plus fort que l’excellent « Haute tension » n’a été fait. La barre est haute et avant de la dépasser, faudra assurer. Récemment, il y eut bien le « Ils », tentative ratée d’un survival qui pêche par une réalisation plus que « je-m’en-foutiste » alors que le scénario possédait un matériau assez intéressant. Et l’an passé, une autre bonne surprise surgit. Venue d’un fan du genre, qui a fait ses armes sur le court-métrage, et qui a réussi à débaucher Vincent Cassel pour tourner dans ce premier film des plus barges (mais tout ça, Ô fidèle lecteur, tu le trouveras dans l’interview relative à « Sheitan » publiée sur ce même site, rubrique « Interviews », tout simplement, avec Kim Chapiron & Vincent Cassel), « Sheitan » se situerait plus dans la veine des »Braindead » et autres « Shaun of the dead » que dans celle définitivement sérieuse de « Haute tension ». Mais dans son genre, et à la revoyure, « Sheitan » se révèle une plutôt bonne réussite « made in France ». Ca y est, on est de nouveau dans la course, la vieille Europe se décoince et après le Royaume-Uni (« Isolation », « Creep », « Shaun of the dead » & « The descent) », l’Espagne (Jaume Balaguero, ça suffira !), nous aussi on peut mettre en avant Alexandre Aja et Kim Chapiron !
Ca commence comme « La haine » avec une soirée entre jeunes de banlieue. Lesquels partent en week-end dans une ferme bien paumée où ils vont rencontrer un berger (Cassel, génialement illuminé !), sa famille, et un culte au Seigneur des Ténèbres local. La nuit sera longue, folle, déjantée, sexy et cauchemardesque.
Encore une fois, ne vous attendez pas (pour celles et ceux qui ne l’ont pas vu) à de l’horreur sérieuse. Le mot d’ordre du film, c’est bordélique sur un canevas fantastique. Rien n’est pris au sérieux et si petits frissons on ressent, c’est par quelques séquences bien glauques qui tombent en plein délire et qui refroidissent instantanément. On ne s’ennuie pas une seconde, on peut être pris au dépourvu la première fois, mais en fin de compte, entrer dans « Sheitan » c’est comme de monter dans un rollercoaster : il faut juste se laisser aller, hurler et rire quand on en a envie sans chercher à rationaliser une histoire aussi folle. Et tout ça, on s’en convainc encore plus à la vision des bonus dont un making-of qui nous fait partager toute l’entreprise du tournage. C’est de la même veine que celui de « Hostel » pour ne citer que le plus récent, c’est simplement purement jouissif, au point de donner envie de revoir le film, et voir même de faire un film ! Et en plus, on a même droit aux courts-métrages de Kim Chapiron qui le firent débuter dans le maniement de la caméra, dont un savoureux avec un Vincent Cassel qui s’est donc aussi amuser comme un fou, a pris goût à la passion que porte le jeune cinéaste à ses projets au point de participer au financement de son premier long. Maintenant, le petit Kim, il va aller aux States, faire le remake d’un film british des plus violents jamais faits, « Scum », qui se passait dans les maisons de redressement. En attendant, sûr qu’on aura d’autres découvertes de nouveaux petits génies français dans le genre. J’en connais un qui bosse déjà dessus, tour de manivelle lancé et quand on connait ses goûts, ça promet. C’est pour 2007 tout ça, patience.

Note film : 7/10
DVD : 10/10 : copie excellente, format d’origine 1.85, image 16/9ème compatible 4/3 - Bonus : making-of « journal de tournage », documentaires sur les cascades, les effets spéciaux, la promotion, le passage à Cannes, etc... Scènes coupées (proche du bêtisier !), courts-métrages de Kim Chapiron.

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire