SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  La crypte - Edition zone 2 (The cave)
"La crypte - Edition zone 2 (The cave) "
de Bruce Hunt
 

Avec Cole Hauser, Morris Chestnut, Piper Perabo, Lena Headey
Columbia TriStar Home Vidéo

Sincèrement, la sale réputation de « La crypte » n’est pas méritée. Franchement, dans la catégorie des pires films fantastiques vus cette année, je n’inclurai pas celui-ci dans l’actuel tiercé composé de « Fog, le remake », « Boogeyman » et « Basic instinct 2 ». D’accord, « La crypte » souffre de la comparaison, implacable, avec « The descent ». Autant ce dernier est une plongée en plein cauchemar, autant « La crypte » ne vous fera que rarement dresser les cheveux sur la tête. Mais il ne fut pas non plus le seul dans ce cas-là cette année : « Silent Hill » est son grand frère sur ce point ! Non, il faut voir « La crypte » comme une sorte d’aventures fantastiques, un « Voyage au centre de la Terre » réactualisé. Et là, on appréciera le film. Lequel, pour mémoire, concerne une expédition qui découvre sous les ruines d’une église, de gigantesques grottes souterraines. Lesquelles étant inondées, nécessitent l’aide d’un groupe de plongeurs expérimentés menés par Cole Hauser (même tronche sympa que son paternel, lui !). Mais un éboulement les oblige à avancer plus loin pour trouver une autre issue, ce qui va leur faire rencontrer des créatures mutantes qui sont décidées à exterminer ces intrus.
Et ce sont ces créatures, dessinées par le français Patrick Tatopoulos à qui on doit le « Godzilla » de Roland Emmerich, ou les aliens belliqueux de « Pitch black », qui constituent l’élément terrifiant du film. Sauf qu’on ne les voit pas aussi bien qu’on le souhaiterait pour du moins en frissonner, au point qu’on a du mal à deviner leur aspect final. Bien entendu, on pourrait avancer que c’est fait exprès sauf que dans les bonus, quand on les voit, elles sont vraiment superbes. Entre ça, et quelques invraisemblances énormes (se balader dans une grotte en maillot de bain, hein, vu la température et de l’eau et de l’air..., faire de la grimpette alors que les bestioles volent, etc...), il reste tout de même suffisamment de bonnes choses pour satisfaire l’amateur. Lequel trouvera que « la crypte » est un mélange de « Pitch black » justement, de « The descent » et de quelques autres qu’on peut aisément citer. Mais autrement, le cadre méritait une telle aventure, les prises de vues sous-marines sont de toute beauté (et pour les ignares railleurs, je confirme qu’on peut parler sous l’eau avec un masque super encombrant et lourd mais pratique pour ça), et on se surprend à dégotter quelques (rares) bones idées comme cette contamination par un parasite se traduisant visuellement par un regard qui va en s’obscurcissant au fur et à mesure que la mutation gagne du terrain. Et au final, enfin excepté l’ultime final assez ridicule, « La crypte » se (re)voit avec un certain intérêt. Et les bonus constituent un plus, surtout avec le documentaire « Into the cave » qui donne la parole aux plongeurs spéléologues du film qui ne vivent que pour satisfaire leur curiosité de mondes inconnus. Faut aimer quand même, hein, parce que la plongée dans une grotte, ce n’est pas évident, c’est plus dangereux que la « normale » et au niveau claustrophobie, c’est assez balèze. Et l’autre documentaire donne la parole à Patrick Tatopoulos, pour une featurette certes promotionnelle mais très riche en révélations détaillées sur les monstres du film.
Bref, que ce soit le film ou le DVD, quelque part, oui, ça vaut le coup.

Note : 6/10

DVD : copie absolument magnifique, format d’origine 2.40, image 16/9ème compatible 4/3 - Bonus : 6/10 : documentaires « Into the cave » & « Les créatures de Patrick Tatopoulos ».

St. THIELLEMENT

NB voir l’interview de Tatopoulos à propos de ce film dans le sfmag N° 47 téléchargeable en PDF ici :
N° 47 à télécharger (10 Mo)



Retour au sommaire