SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Flash, l’intégrale - Edition zone 2
"Flash, l’intégrale - Edition zone 2"
de Robert Iscove

Avec John Weasley Shipp, Amanda Payne, Alex Désert, Tim Thomerson
Warner Home Vidéo

Une série vieille de 16 ans déjà, mais ô combien réussie. Qui ne vécut qu’une saison, mais acquit sa petite renommée sur cette seule période. La revoir aujourd’hui permet de retrouver une des meilleures adaptations d’un héros de DC Comics, Flash, un scientifique qui suite à un accident lié à un monstrueux orage dans son laboratoire à la faculté de se déplacer à la vitesse de la lumière. La réussite de la série, c’est l’intelligence de son créateur : une époque intemporelle, actuelle et rétro, avec des décors empruntés au monde de Dick Tracy, le tout mis en image comme le film de Warren Beatty sur ce dernier ou retrouvant la patte fantastique d’un Tim Burton. Revoir aujourd’hui « Flash » accuse quand même le nombre d’années passées, mais le sérieux de l’entreprise, le soin apporté à la production design joue toujours en sa faveur. Les effets spéciaux font encore illusion, et surtout il y a la découverte à chaque épisode d’un méchant assez croquignolent. En même temps, sur les derniers épisodes, on sent quand même une certaine fatigue peut-être due à des problèmes de budget : on voit moins Flash en action, on parle beaucoup, et le méchant est moins fantastique que de coutume. Mais bon, globalement, et pour une seule saison, le spectacle (télé)visuel est là, et « Flash » fait désormais partie des réussites du petit écran dans le domaine du Fantastique et des super-héros. Maintenant, on peut émettre quelques grognements au vu de cette édition du pauvre. Question format, c’est celui d’origine, autant conserver le 4/3. Mais absolument rien en bonus, là, par contre, c’est limite la honte !

Note : 8/10

DVD : 1/10 : copie bonne, format d’origine 1.33, image 4/3 - Bonus : nada total !

Stéphane Thiellement



Retour au sommaire