SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Gil Saint-André : T.8 - Le Sacrifice -

"Gil Saint-André : T.8 - Le Sacrifice - " de Jean-Charles Kraehn et Sylvain Vallée

Gil Saint-André est un jeune chef d’entreprise Lyonnais. Dans un cycle précédent, il avait fait connaissance de Djida, une jeune lieutenant de la police. Celle-ci, au début du présent cycle lui demande son aide pour sauver Drissia, sa jeune sœur, d’un mariage forcé en Algérie.
Après nombre de péripéties et contretemps, Gil a pu arriver sur place. Il rencontre un client, objet officiel du déplacement, qui, mis au courant, lui propose l’aide de Tej, son neveu dont les parents ont été assassinés par des islamistes fanatiques. Djida est prisonnière de Jafer, un cheick ambitieux et Drissia, sous la garde d’une famille fanatisée. Après un affrontement armé, Gil et Tej ont pu faire un prisonnier, Sid, et filer le reste de la bande jusqu’à son repaire, un ancien fortin militaire français isolé par un glacis. Sid, dont la foi en l’islam violent vacille, se rend maître de la sentinelle. Alors qu’avec mille précautions, ils traversent le dortoir pour rejoindre la cellule où est enfermée Djida, le portable de Gil sonne. Celui-ci, par réflexe décroche, mais la fusillade éclate et se termine par la tuerie de tous les membres du groupe islamiste, sauf un ...qui demeure introuvable.
Djida veut absolument passer dans sa famille pour reprendre sa sœur, plutôt que de se mettre à l’abri de la vengeance de Jafer...
Et Gil n’est pas au bout de ses peines car, en France, un autre drame se joue avec sa femme et sa sœur jumelle, drame dont il est en partie responsable...

Jean-Charles Kraehn aborde les grands problèmes sociaux sans détour, que ce soit celui de l’intégrisme religieux ou celui de la prostitution. Il met en lumière les mécanismes de ces deux tragédies et les motivations souvent peu reluisantes qui animent ceux qui les mettent en œuvre et les orchestrent. Il montre que la façade religieuse n’est qu’un prétexte à la recherche du pouvoir, l’assouvissement de bas instincts, le besoin malsain de contraindre et d’avilir. Le rapprochement entre intégrisme et prostitution forcée est fort bien fait, les deux se rejoignant sur de nombreux points.
Jean-Charles Kraehn construit avec beaucoup d’élégance des intrigues fouillées, denses, aux connotations humanistes. Mais, il lui arrive de faire donner « la grosse cavalerie » et de se laisser aller à l’usage de péripéties « plus faciles ». Il dresse de ses personnages, des portraits psychologiques justes, réels, humains. À suivre le parcours de son héros, on ne peut s’empêcher de penser que Gil a raté sa vocation d’aventurier professionnel en devenant chef d’entreprise. Cependant, le choix de cette activité sociale n’est pas absurde, au contraire, car on trouve de fameux « cow-boys » parmi les artisans ou les responsables de PME-PMI.

Le dessin de Sylvain Vallée, qui se rapproche des classiques du genre, s’accorde à merveille à l’histoire de Gil. Ils sont fouillés, avec des décors élaborés, des personnages construits et bien identifiables. Du beau travail de pro !
Paricia Jambers assure une part non négligeable, par la mise en couleurs, dans la réussite de cet album ...et de la série toute entière.
Gil Saint-André est en passe de devenir une référence pour la maîtrise et la richesse d’une intrigue menée avec intelligence et illustrée de belle manière.

Serge Perraud

Gil Saint-André : T.8 - Le Sacrifice, scénario de Jean-Charles Kraehn, dessins de Sylvain Vallée, couleurs Patricia Jambers, Glénat coll. Bulle Noire, mai 2006, 48 pages, 9,40 €



Retour au sommaire