SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Imago Mundi : T.7 - Les Orgues de Simushir - T.8 - L’Héritage Jomon -

"Imago Mundi : T.7 - Les Orgues de Simushir - T.8 - L’Héritage Jomon - " de Corbeyran, Braquelaire, Brahy

Une des particularités de la série consiste en la publication simultanée de deux tomes par aventure des héros de l’Agence. Cette formule offre aux auteurs l’espace utile pour développer correctement leur histoire et, en conséquence, donner aux lecteurs un récit complet à lire sans rupture.
Ce qui est également remarquable, c’est le « relookage » des couvertures, un changement très net avec les précédentes plutôt ternes et fades. Celles-ci dégagent un dynamisme qui retient l’attention et donne le ton.

L’action de ce quatrième dossier se situe principalement dans l’archipel des Kouriles, au nord du Japon. La mission initiale, pour les membres de l’Agence Imago Mundi, est la mise à jour d’un site Pré-Aïnu sur l’île d’Onekotan.
Tout commence lorsque Harald, qui s’ennuie parce que ses collègues sont en vacances, débarque sur le chantier de fouilles d’Alva, dans le désert du Neguev. Elle travaille déjà sur un autre projet et embauche l’Agence.
Alors qu’à Kurilsk Harald et Leia attendent Loïc pour la dernière étape de leur périple, un contrôle par l’armée russe entraîne leur arrestation. Une jeune femme intervient et règle le « douloureux problème de sécurité intérieure » avec une liasse de roubles. Il s’agit d’Alieka Dablievski, une géologue en route avec son équipe pour l’île de Simushir, dans le même archipel.
Loïc est attiré par la jeune femme. Aussi, quand Takeshi, qui est inquiet des manifestations du volcan, envoie par courriel les tracés de données acoustiques à Loïc, celui-ci les fait analyser par Leia. Le résultat est inquiétant et Loïc décide de s’y rendre avec ses appareils. Sur place, il apprend par Takeshi que leur mission consiste à mesurer (principalement) la quantité de rhénium contenue dans les émanations du volcan. Or le rhénium est un métal très rare, extrêmement résistant et dont la commercialisation est le monopole de l’International Meta Corporation. Les espoirs d’Alva s’envolent ; les traces des Pré-Aïnu se révèlent être de la seconde guerre mondiale. Mais qui décime les équipes avec pour arme... un volcan ?

Éric Corbeyran, qui « oublie » quelque temps La Conjuration d’Opale ou son univers des Stryges, fait une plongée dans le domaine archéologico scientifique, avec l’aide d’un Informaticien dûment estampillé comme tel par l’Université de Bordeaux et au nom de héros de BD : Achille Braquelaire. Pour cette nouvelle aventure de l’Agence Imago Mundi, dont la spécialité est la reconstitution en images de synthèses de n’importe quel site géographique, il s’appuie sur la vulcanologie et les ressources minérales que l’on peut trouver dans les magmas. Il en ressort une intrigue intéressante et une idée innovante : faire accuser un volcan de meurtre. Au-delà de l’intrigue, les auteurs mettent en lumière les recherches de toutes natures et la concurrence qui s’exacerbe entre les équipes, même des équipes de scientifiques. Les métaux rares deviennent des enjeux stratégiques et politiques dans nos sociétés dites développées, qui en sont de plus en plus consommatrices.

Luc Brahy signe, avec cette série, sa principale participation à l’univers de la BD. Il faut retenir qu’il réalise, quand même, deux albums par an ! Son dessin rigoureux, moderne, convient bien à ce genre de scénario qui a besoin d’une mise en forme efficace, secrétant le mouvement et traduisant la tension vécue par les personnages. L’approche scénique, qui reste classique, est fort bien soutenue par une mise en couleurs de Bérengère Marquebreucq. Celle-ci signe également l’adaptation graphique de la couverture.
Des scénarii intéressants, une présentation graphique attirante, surtout sur ce quatrième dossier, font de Imago Mundi une série à suivre avec intérêt et grand plaisir.

Serge Perraud

Imago Mundi : T.7 - Les Orgues de Simushir, T.8 - L’Héritage Jomon, scénario de Éric Corbeyran et Achille Braquelaire, dessins de Luc Brahy, couleurs de Bérengère Marquebreucq, Dargaud, juin 2006, 48 pages par tome, 9,90 € l’album



Retour au sommaire