SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Les Corsaires d’Alcibiade

"Les Corsaires d’Alcibiade" de Denis-Pierre Filippi et Éric Liberge

Un organisme secret mis en place par la couronne d’Angleterre avec des moyens techniques étonnants pour le XIXème !


1825 : Napoléon a fini de faire trembler les monarchies européennes traditionnelles. La couronne d’Angleterre se dote de moyen puissants pour asseoir son égémonie coloniale : Les Corsaires d’Alcibiade.

L’histoire commence en 1825 avec le recrutement un peu particulier de 5 jeunes gens par l’ organisation . Le premier tome : « Elites secrètes » , sorti fin 2004, raconte la façon cavalière dont Alcibiade embauche ses collaborateurs. Ceux qui réussissent les épreuves le méritent et n’ont rien à envier à notre 007 international !

Le deuxième tome : « Le rival », sorti le 21 juin dernier, raconte la course au trésor que se livrent Alcibiade d’une part et un mystèrieux rival. Lutte vitale car c’est de la récolte des trésors que provient les moyens financiers de l’organisation. Nos 5 jeunes recrues vont pouvoir donner toute leur mesure et livrer tous leurs talents.

Le dessin, sombre, précis, réaliste, est tracé par Eric Liberge [1]. L’ambiance du début de l’ère industrielle est retranscrite de sombre manière. Le contraste entre la marine à voile et les bateaux motorisés de l’organisation Alcibiade est saisissant. Même les scènes dans la jungle des Caraïbes sont étouffantes. L’univers oppressant ainsi créé ne favorise pas le bien être et l’évolution de nos héros. Je trouverai peut-être un défaut, [2] dans le dessin des visages féminins qui répètent les mêmes traits, mais comme elles ont de gros jolis décolletés [3], c’est pardonné. Ah oui ! il y a aussi dans le premier tome où le bras cassé de Lydia passe de gauche à droite d’un dessin à l’autre avec une facilité déconcertante. Par contre les scènes de combats navals [4] sont époustoufflantes. Il en demeure donc deux très beaux albums et une aventure prenante qu’on a plaisir à découvrir ou à lire et relire. Le scénario, bien construit quoiqu’un peu décousu, nous est offert par Denis-Pierre Filippi [5]. Il reste à espérer que le troisième tome sortira avant 2 ans !

Tof Fauvet

Fiche Technique

Les Corsaires d’Alcibiade
Scénario de Denis-Pierre Filippi
Dessin et couleur de Éric Liberge
Tome 1 : Élites secrètes
Tome 2 : Le rival
Collection Empreinte(s) aux Editions Dupuis.



Retour au sommaire