SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  La Maison aux 100 portes : T.1 - La Dame aux chiens -

"La Maison aux 100 portes : T.1 - La Dame aux chiens - " de Isabelle Dethan

Isabelle Dethan affiche une bibliographie conséquente, qui comprend nombre de séries où le fantastique rejoint l’histoire. Dans le présent album, elle continue de traiter de son genre favori, plaçant cependant son intrigue dans le monde contemporain, transposant dans celui-ci les mythes et légendes universels, les entités célébrées dans les mythologies méditerranéennes.

Dans ce premier tome, elle nous fait faire connaissance avec trois héroïnes : Théodora, Claire et une maison. La première a hérité de la dernière et invite la seconde à venir la rejoindre en colocation pour poursuivre leurs études. Dans cette maison, elles sont choyées par Constanza, une vieille dame qui parait faire partie des meubles et réalise des menus délicieux. Une porte reste toujours close. Devant, trois coupes où se consument constamment des herbes.
Un soir, alors que Constanza est sortie, Théo, malgré les recommandations, oublie d’alimenter les coupes. Un étrange dragon pénètre alors, profitant de la levée de l’interdiction. Les deux jeunes femmes réussissent à le repousser et à refermer le passage. Peu après, elles doivent faire face à l’irruption de Salem, qui demande aide et asile. Constanza approuve. Il est poursuivi par Hécate, la déesse de la lune, maîtresse des carrefours, appelée aussi, la Dame aux chiens...

Isabelle Dethan tisse, avec cette maison qui n’est pas sans rappeler celle de Malpertuis, l’étonnant roman de Jean Ray, une intrigue où se mêlent l’univers d’aujourd’hui et les acteurs des mythologies moyen-orientales. Elle construit un huis clos, avec un groupe de personnages restreint, faisant monter une tension, et basculer le lecteur en même temps que les deux héroïnes, dans un univers de dangers permanents. Ce qui est amusant, c’est le décalage entre la modernité affichée des personnages, du récit et les situations qu’elles doivent gérer, les attitudes à adopter, les instruments à utiliser. On peut cependant être surpris par « l’absence de curiosité » de Théo et de Claire qui acceptent nombre de situations sans se poser trop de questions : la présence de Constanza, les moyens financiers pour vivre, les raisons de cet héritage...

Le dessin et les couleurs sont superbes. Isabelle Dethan sait donner l’allure fragile des adolescentes à ses héroïnes, bâtir en quelques traits les expressions des jeunes femmes d’aujourd’hui. Les cadrages sont particulièrement soignés. Elle met l’accent sur les personnages en situation, minimisant au maximum les décors. La majorité des vignettes ne comporte qu’un fond coloré.

Proposant une histoire par tome, la série d’Isabelle a de beaux jours devant elle. En effet, sur 100 portes, Claire n’en n’a recensé que trente-quatre ordinaires. Il reste donc soixante-six (moins une) possibilités peu communes d’entrer dans la maison...

Serge Perraud

La Maison aux 100 portes : T.1 - La Dame aux chiens, Scénario, dessins et couleurs d’Isabelle Dethan, Delcourt coll. Machination, mai 2006, 4_ pages couleurs, 12,90 €



Retour au sommaire