SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Les Fleury-Nadal : T1 - Ninon -

"Les Fleury-Nadal : T1 - Ninon - " de Giroud et Rollin

Pour cette nouvelle série, Frank Giroud utilise, une particularité peu facilement repérable à la lecture du Décalogue dans l’ordre chronologique : tous les personnages de la fresque appartiennent à une même famille, les Fleury-Nadal. Il se propose de traiter, en quelques récits autonomes d’un ou deux tomes, les événements qui sont à l’origine de certaines situations ou qui expliquent les motivations, les raisons du comportement de personnages marquants du Décalogue.
C’est dans Nahik, le huitième opus, que les lecteurs ont déjà croisé Ninon. Celle-ci, avec Alexandre, son mari, avait trouvé refuge chez son frère Hector, un écrivain célèbre, après la débâcle de l’armée impériale. Des cris troublaient la quiétude de la maison. C’était ceux poussés par l’ex-capitaine Nadal, en proie à des visions, aux prises avec un démon né de son imagination et qu’il appelait Nahik.

Frank Giroud fait débuter le présent tome en l’an V de la République, (1797) alors que la Seconde Terreur commence. Charles Nadal, naturaliste passionné, dresse le catalogue des acquisitions qu’il a réalisées pour la bibliothèque Mazarine. Ninon, sa fille est une adolescente pleine de vie. Elle fait irruption pour lui annoncer avoir reçu des nouvelles de son frère Eugène, en campagne en Italie avec Augereau et Bonaparte. Charles Nadal brigue un siège à l’Académie des sciences. Cette candidature n’est pas du goût de Cazères qui convoite la même place. Celui-ci le dénonce pour menées contre-révolutionnaires. Arrêté avec le peintre Clovis Bonnel, qui a pris sa défense, il risque la guillotine. Ninon, avec la fougue de la jeunesse, remue ciel et terre pour le sauver, entraînant Eugène, revenu entre temps, et Hector dans des combinaisons hasardeuses. Mais, dans une fratrie, des dissensions, des jalousies peuvent s’exacerber...

L’idée de lever ainsi le voile sur le passé de personnages est intéressante, bien que cette pratique se développe singulièrement. Cela dit, il est toujours plaisant de retrouver un univers et des héros que l’ont a appréciés à un instant donné et dont on découvre une face encore inconnue. Et puis, un événement n’est que l’aboutissement d’une succession de phases, une étape. La plupart des actes commis trouvent leurs racines dans le passé.
L’histoire de Ninon adolescente, essayant par tous les moyens de sauver son père est émouvante et passionnante. L’environnement est mieux éclairé et explique la situation que nous avons vécue dans le tome VIII. De plus, Frank Giroud sait créer le suspense dans un récit et faire monter la tension.

Lucien Rollin, qui a illustré la Ninon de 1814 dans Nahik, reprend ses crayons et nous offre une leçon de virtuosité, dans un style sobre, donnant cependant à son dessin le caractère et l’allure classique que l’on prête aux séries historiques.

Une extension de l’univers du Décalogue, qui va faire des heureux chez les nombreux amateurs de la saga !

Serge Perraud

Les Fleury-Nadal : T1 - Ninon, scénario de Frank Giroud, dessins de Lucien Rollin, Glénat coll. Grafica, mai 2006, 56 pages, 13 €



Retour au sommaire