SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Et si c’était vrai (Just like Heaven)
"Et si c’était vrai (Just like Heaven)"
de Mark Waters

Avec Reese Witherspoon, Mark Ruffalo, Ivana Milicevic.
Universal Pictures Vidéo

Pour oublier un drame personnel récent, David emménage dans un bel appartement de San Francisco où il y rencontre Elisabeth qui dit être l’actuelle locataire. Sauf qu’Elisabeth est un fantôme errant, ce que Marc va devoir lui expliquer avant de l’aider à comprendre pourquoi elle demeure ainsi entre deux mondes. Et au fur et à mesure de leur enquête, David va tomber peu à peu amoureux de cette jeune fille si séduisante et pourtant morte. A moins que...
Tout est question de magie. Si le bouquin de Marc Levy (auteur phénomène du moment qui a ses fans...) fut vite acheté par Dreamworks et Spielberg qui, selon Levy, l’appela directement pour lui dire qu’il avait adoré ce conte moderne, il est curieux de voir un tel résultat aussi fadouille à l’écran. Un peu comme si l’engouement était retombé comme un soufflé, et du coup, hé bien, on a fait ce qu’on pouvait avec ce qu’on avait.

Derrière la caméra, Mark Waters (le mauvais et moralisateur « Freaky Friday » et le sympathiquement féroce « Lolita malgré moi »), devant, la talentueuse et à la mode Reese Witherspoon (Oscar 2006 pour sa magnifique interprétation dans « Walk the line ») et l’acteur complémentaire de service (Mark Ruffalo, peu connu mais toujours excellent). Sauf que personne n’y croit. Pour se confirmer le désastre, il suffit de découvrir dans les bonus les propos des uns et des autres qui manquent sérieusement de passion, et surtout de voir cette fin alternative ahurissante où le film se terminait avec chacun partant de son côté ! Alors là, c’était le suicide commercial assuré. Toujours est-il que même avec ces rectifications et ces talents réunis, « Et si c’était vrai » ne fera jamais vibrer la plus petite corde sensible romantique cachée au plus profond de chacun. Sûr que certains auraient du relire le roman avant de payer des droits pour son adaptation, pas mal d’économies auraient pu être réalisées pour financer une vraie bonne comédie surnaturelle sentimentale, comme « Always » de Steven Spielberg, par exemple.

Note : 2/10
DVD : 6/10 (copie excellente, format d’origine 1.85 image 16/9ème compatible 4/3) - Bonus (vostf) : commentaire audio du réalisateur, interviews des acteurs, du réalisateur, des producteurs, making-of, bêtisier, scènes coupées.

Stéphane THIELLEMENT



Retour au sommaire