SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Route 666 # 1 à 3

"Route 666 # 1 à 3" de Tony Bedard

Scénario : Tony Bedard


Dessin : Karl Moline et John Dell


Couleurs : Nick Bell


Editeur : CROSSGEN


7/10


"I see dead people !". Non,non !! Ne riez pas, ce n’est pas drôle ! Telle est la malédiction qui touche notre héroïne : elle voit les morts, prenant même le thé en leur compagnie quand elle était enfant. Cette malédiction ne va pas manquer d’attirer, sur elle, l’attention d’entités venues d’un univers parallèle que l’on peut aisément appeler l’enfer. Tout commence par la mort accidentelle de sa meilleure amie, illustrée de façon très réaliste par Karl Moline, et l’arrivée d’ambulanciers pour le moins curieux. A partir de là, son univers s’écroule, les morts lui apparaissent de nouveau comme lorsqu’elle était enfant, lui demandent de l’aide, pourchassés par des "choses" qui leur veulent du mal. Loin d’être une super héroïne de roman ou de bande dessinée, notre jeune fille panique et raconte tout à ses parents et, en bons parents qu’ils sont, ils l’envoient à l’asile le plus proche. Livrée à elle-même, le cauchemar va pouvoir commencer et la jeune fille va ainsi devenir l’héroïne qui va porter la série sur ses frêles épaules.


Si le récit commence très fort et très bien, superbement rythmé contrairement à ses pairs des éditions CrossGen mais tout aussi bien dessiné que ces derniers, il utilise des poncifs malheureusement trop connus et tire sur des ficelles bien trop visibles. Ainsi, toutes les personnes que notre héroïne va trouver peu sympathiques sont en réalité des monstres (vampires ou loups-garous, rien de plus exotique malheureusement) et celles qui sont plutôt aimables avec elle sont des êtres humains. Pas de nuances ou presque, on nage soit dans des eaux infestées de requins soit dans la piscine pour enfant où l’on a pieds. Toutefois, le récit ne s’embourbe pas un seul instant et en l’espace de trois épisodes, la jeune femme est conduite à l’asile, parvient à s’en échapper et se retrouve à fuir la police le long des routes américaines. Surprenant de la part d’un titre CrossGen, le scénario file à toute allure et même si l’histoire ne parvient pas toujours à surprendre le lecteur, on ne s’ennuie pas une seule seconde. De plus avec la qualité des dessins de Karl Moline, une fois encore, on ne peut que se laisser conduire sur cette Route 666 qui nous mène droit vers l’enfer, aux diaboliques et sensuels paysages graphiques. Laissez-vous donc tenter, cela ne vous coûtera que votre âme... et une poignée d’euros.




Retour au sommaire