SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Dossiers Vampires



"Dossiers Vampires"
de
PN Elrod

Editeur :
J’ai lu
 

"Dossiers Vampires"
de PN Elrod



Note : 5/10

Tome 1 « Liste de sang » mars 2006 284 pages
Chicago, été 1936. Jack Fleming, jeune journaliste, se réveille mort. Il est devenu vampire ! Qui est à l’origine de sa transformation ? Et surtout, à qui faire confiance, en pleine Prohibition, quand on se retrouve dépourvu de tout repère dans un corps qu’on ne maîtrise plus tout à fait. Charles Escott est un privé. Pas un détective, mais un agent. Peu importe la différence pour n’importe qui d’autre que lui, mais il y tient. Et quand il découvre la « condition » de Fleming, qu’il ne connaît pas, il est le premier à lui tendre la main.

Tome 2 « Les liens du sang » mars 2006 284 pages
Lancé à la poursuite de Maureen, la vampire qui a transformé Jack il y a cinq ans, ce dernier est poursuivi par Jack Braxton (un libraire qui se prend pour un Van Helsing à moitié fou). Ce qui n’est pas un grand problème pour un vampire comme lui, jusqu’à ce que les balles se mettent à pleuvoir. Jack est peut être immortel, mais ses amis non.
La série Dossiers Vampire mêle aventure, effroi et humour, entre le fantastique et le polar. Cela fait partie du fantastique, ne serait-ce que par la nature de leur personnage principal, Jack Fleming, qui est un vampire. Par contre, les intrigues rattachent plutôt cette série de romans aux polars américains de l’époque des pulps. Mais à mon avis, les aventures de Jack Fleming plairont à tous les lecteurs qui aiment des histoires passionnantes avec des personnages attachants. Par ailleurs, ce qui me semble intéressant dans cette série, c’est qu’il traite de la vie quotidienne d’un vampire comme on en voit peu : sa condition de vampire est plus un « accessoire » qu’une finalité, il en devient presque un homme comme les autre". On est loin des vampires glamour dotés de super pouvoirs des auteurs gothiques classiques.

Virginie Liégeon






Retour au sommaire