SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Cinéma bis et culte -  Régal d’asticots

"Régal d’asticots" de Herb Robins


Titre : The Worm Eaters
Réal : Herb Robins
Avec : Herb Robins
Lindsay Armstrong Black
Joseph Sacket

Durée : 88 minutes
Origine : USA
Année : 1977
Genre : Humour Thrash
Editeur : Bach Films

Résumé :

Herman Umgar voue un véritable culte aux vers de terre. Mais ses propriétés sont menacées par de vils business-men qui souhaitent l’exproprier pour bâtir un parc d’attraction.

Critique :

Sorti par BACH FILMS dans sa nouvelle collection « Inédit du Mauvais Goût », ce REGAL D’ASTICOT mérite bien cette appellation, tant il se vautre avec délectation dans l’humour le plus trash.
Pourtant, il ne s’agit pas véritablement d’un film d’horreur (la classification américaine par la censure étant d’ailleurs une simple guidance parentale) mais bien d’une comédie lourdingue et crasseuse, dans l’esprit de John Waters ou des premiers Troma, en particulier de WHEN NATURE CALLS.
Nous trouvons donc ici un homme qui aime les vers au point de les faire ingérer par la population locale (et rustique) d’un petit village. Une vengeance qui dérape complètement dans l’absurde puisque les personnes ayant mangé les petites bestioles (en gros plan, par paquet entier et sans trucages-bon appétit bien sûr !) se transforment eux-mêmes en vers de terre caoutchouteux.
Herb Robins, acteur dans MASSACRE DANS LE TRAIN FANTOME de Tobe Hooper, croit manifestement beaucoup à son histoire puisque, non content de l’écrire et de l’interpréter, il l’a également mise en scène. La production étant, pour sa part, assurée par le spécialiste du Z américain Ted V. Mikels, coupable des "fameux" BLOOD ORGY OF THE SHE DEVILS, THE CORPSE GRINDER et, surtout, du mythique ASTRO ZOMBIES.
Si, au départ, le film se veut humoristique, il est surtout rapidement fatiguant et les élucubrations d’un malade mental idôlatrant les vers de terre risque de laisser de marbre la majorité des spectateurs. D’autant que l’argument écoeurant se résume à voir des acteurs mastiquer des lombrics avec une certaine délectation. Un humour forcément peu intéressant, excepté sans doute pour les nostalgiques des bizutages estudiantins.
Il faudra être bon public pour supporter l’aspect outrageusement Z, crétin (volontaire !) et amateur de ce film fauché aux effets spéciaux des plus approximatifs et l’ensemble ne sera pas fort apprécié des estomacs délicats. Mais ceux qui aiment ce genre d’ambiance bien barge devraient apprécier.
Avec modération.

Bonus : VF 5.1. / VO mono sous titrée, A propos de..., Bio / Filmo.

SI VOUS AVEZ AIME CE FILM, ESSAYEZ EGALEMENT :

-  Pink Flamingos

-  Ssssssnake

Pizzoferrato Fred (2006)



Retour au sommaire des films bis et culte