SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Une aventure rocambolesque de... Attila le Hun : Le Fléau Dieu

"Une aventure rocambolesque de... Attila le Hun : Le Fléau Dieu" de Larcenet et Casanave

Manu Larcenet continue à explorer la face cachée d’individus ayant laissé une trace dans l’histoire de l’humanité, en bien ou en mal. Après Sigmund Freud et Vincent Van Gogh, il approche une autre figure : Attila. Ce chef guerrier, qui régna en Pannonie, (près de la Hongrie) fédéra les tribus Huns et commença à envahir l’empire d’Orient, les Balkans, la Gaule. Il pille Metz en 451, mais évite Lutèce où sainte Geneviève organisait la résistance. Il ne put prendre Orléans et fut vaincu aux Champs Catalauniques, près de Troyes. Dépité, il se tourne vers l’Italie et ravage nombre de villes avant de se laisser convaincre par le pape Léon Ier de regagner son royaume.

Manu Larcenet prend quelques libertés avec l’Histoire puisque son Attila a tout conquis, à tel point que lui et ses armées se demandent ce qu’ils vont faire. Les barbares ne savent que tuer, piller. Lui-même vit très mal de ne plus avoir de conquêtes à mener. Il est dépressif. Il rompt avec ses troupes et commence un parcours à la rencontre de Dieu, le seul qu’il lui reste à vaincre, avec l’aide de quelques compagnons de rencontre.
Certes, la vision d’Attila que propose Manu Larcenet a de quoi dérouter. D’un chef inflexible et cruel, il en fait un homme de chair et de sang qui erre à la recherche d’un idéal, d’un but, d’un objectif à donner à sa vie. L’humour de l’auteur fait le reste et on sourit constamment à suivre les périples de ce conquérant. On rit même aux éclats. Le décalage entre ce qu’on imagine de la vie de ces hordes et les idées que véhicule l’entourage d’Attila est dévastateur. Et puis, on se dit que... après tout, pourquoi pas ! Pourquoi un tel conquérant ne serait-il pas dépressif après avoir atteint son but ?
Le scénario est porté par le dessin de Daniel Casanave, un auteur au style proche de celui du scénariste, qui apporte fraîcheur et profondeur aux propos d’Attila.

Un bel album pour passer un bon moment.

Serge Perraud

Une aventure rocambolesque de... Attila le Hun : Le Fléau de Dieu, scénario de Manu Larcenet, dessin de Daniel Casanave, couleurs Patrice Larcenet, Dargaud coll. Poisson Pilote, mai 2006, 48 pages, 9,80 €



Retour au sommaire