SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Flightplan
"Flightplan "
de Robert Schwentke

Avec Jodie Foster, Peter Saarsgard, Sean Bean, Erika Christensen.
Touchstone Home Entairtenment

En moins d’un an, deux thrillers utilisèrent l’avion comme théâtre d’évènements terrifiants. Après la tragédie du 11 Septembre, tout ce qui touchait au terrorisme était manipulé avec des pincettes, et alors, en ce qui concerne une prise d’otages ou une alerte à la bombe dans un avion, n’en parlons pas. Bon, depuis le temps a passé, cela n’efface rien mais en même temps, revenir sur certains sujets jusqu’ici sensibles s’envisage plus facilement. Des deux films concernés par une action située en partie dans un avion, « Flightplan » est le plus intriguant donc réussi. Le second, « Red eye » de Wes Craven, s’apparentant plus à un long épisode d’une série policière dans lequel une partie du scénario se passerait « en l’air ». Autre point positif de « Flightplan » : Jodie Foster, tête d’affiche, qui emmène à elle seule, un scénario qui de prime abord peut sembler casse-gueule au possible : suite au décès brutal de son mari lors de leur séjour à Berlin, Kyle décide de rapatrier le corps aux USA. Elle embraque donc le cercueil dans un tout nouvel appareil dont elle est conceptrice en compagnie de sa fille. Cédant à un moment donné au sommeil, Kyle se réveille pour découvrir que sa fille a disparu. Sauf que personne ne l’a vue en compagnie d’une enfant. Complot énorme ? Paranoïa extrême ? Même Kyle ne sait plus quoi penser.
Et nous de reconnaitre que c’est cette partie la meilleure grâce au talent de Jodie Foster. Le scénario l’embarque dans des scènes où tout son talent explose pour nous faire douter de ce qui se passe dans cet avion. En même temps, on en profite pour glisser les nouvelles tendances américaines quant à tout ce qui est étranger et plus particulièrement d’un pays de Mahomet. Les pendules sont remises à l’heure à la fin de manière subtile. Autrement, une fois la vérité découverte, le film perd de son panache et renoue avec des rebondissements plus conventionnels. Qu’importe, dans l’ensemble, « Flightplan » s’en sort plutôt bien et constitue une bonne surprise dans les limites qu’il s’est fixé. Plus large, le film aurait gagné un autre statut. Maintenant, question bonus, pas grand-chose de folichon, à part le documentaire sur la conception de ce nouvel avion de ligne. En même temps, ça n’en méritait peut-être pas plus. Mais une chose est sûre : si vous avez raté « Flightplan » en salles, laissez-vous tenter par un rattrapage vidéo, par les temps moroses qui courent, ce n’est pas si mal que ça !

Note : 7/10 DVD : 5/10 (copie excellente, format d’origine 2.35 image 16/9ème)
Bonus (vostf) : conception de l’avion ; making-of ; bonus cachés (pas trouvés).

Stéphane THIELLEMENT



Retour au sommaire