SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Angel Fire

"Angel Fire" de Blythe & Parkhouse

9/10

- Reste dans les ombres. Là où est la lumière, gît l’espoir.
- C’est la lumière qui cree les ombres, exactement comme Dieu a créé le diable.

John est un homme d’affaire consciencieux et dépourvu de scrupules au service de monsieur Bélial : achat d’entreprises, puis liquidation. Un succès de plus et le chef d’entreprise d’une boîte familiale se suicide.
Le succès est célébré avec la gente féminine de circonstance et surtout de l’Angel Fire "la plus moderne et la plus forte des drogues de synthèse". La soirée s’étant attardée Tessa la femme de John qui l’attendait pour célébrer leur deuxième anniversaire de mariage s’est éclipsée.
John sombre dans la déchéance et l’Angel Fire y contribue largement.
Un espoir réside dans un appel de Tessa qui est retrouvée suicidée...exactement comme le chef d’entreprise.
Une triple dose d’Angel Fire plus tard John tombe dans le coma. A son réveil il réalise qu’il est veuf, que le suicide de sa femme est des plus suspect et qu’il hérite de la demeure familiale de Tessa. Il se rend aussitôt dans les Highlands. Le fief du clan Maccoinnich est peut-être suffisamment loin pour lui éviter d’être retrouvé suicidé.
Un pécheur aveugle le guide sur ce qui est devenu une île depuis l’engloutissement de la ville voisine. Pour contribuer à l’ambiance la légende locale évoque la novice sanglante condamnée à errer entre le ciel et l’enfer.
Nous sommes en présence d’une atmosphère triste et apparemment rationnelle. Mais qui sont dans l’ombre ces créatures aux yeux rouges ?
Les deux auteurs britanniques (1) nous font spéculer sur la réalité : effet de l’Angel Fire ? surnaturel ? ( au fait, travailler pour un dénommé Bélial...). Et ceci jusqu’au dénouement final.
Stressant.

(1) Chris Blythe est le coloriste de "Du plomb dans la tête" de Matz et Colin Wilson (Casterman)

Damien Dhondt

Scénario & Couleurs : Chris Blythe, Dessin : Steve Parkhouse _ Angel Fire _ Traduction : Matz, Lettrage : Jean-Luc Ruault _ Casterman, collection : Un Monde (avril 2006) _ Inédit, grand format, couleurs, 88p. 15,75 euros



Retour au sommaire