SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  M - R -  Le Fléau de Chalion



"Le Fléau de Chalion"
de
Lois Mc Master Bujold

Editeur :
J’ai Lu
 

"Le Fléau de Chalion"
de Lois Mc Master Bujold



8/10

Guerriers et bandits, ils avaient fondé leurs économies sur le pillage ; de nobles fortunes s’étaient bâties par le vol. Paradoxal, dans la mesure où la conception roknari de la collecte d’impôts était une rangée de soldats emportant tout sur leur passage à la pointe de l’épée, telles des sauterelles armées. Les pots-de-vin divers avaient fait reculer les troupes, jusqu’à transformer Chalion en un étrange ballet consanguin d’armées calculantes et de comptables armés.

Il était autrefois le gentilhomme Cazaril, lettré et officier. Il n’est plus qu’un mendiant errant sur les routes. La trahison l’a amené à la captivité, à la souffrance, à la perte de sa dignité. A présent libre, mais dépossédé de tout, il ne lui reste qu’un avenir incertain, à moins que les Cinq Dieux n’aient des projets le concernant.
Se retrouvant précepteur de la royesse Isabelle Cazaril va vite se retrouver mélé aux intrigues politiques et aux malédictions. Le rapport de force est écrasant alors que les ennemis menacent
ceux qu’il voudrait prendre sous sa protection. Son seul moyen d’action réside dans la pratique d’une magie dévastatrice car l’utilisateur est certain d’y perdre son âme.... et ce n’est pas une métaphore.
Délaissant pour un temps la saga de science-fiction "Barrayar" (1) Lois Mc Master Bujold nous présente un roman de fantaisy complexe, se déroulant dans un univers où on affirme que les Dieux s’incarnent, alors qu’une magie subtile est à l’oeuvre (2).
Miles Vorkosigan le héros de Barrayar est un héros physiquement diminué dont les principales armes sont l’intelligence et la parole. Ici Cazaril, meurtri par ses années de captivité aux galères, est doué d’esprit d’analyse. Dès le début l’auteur nous le montre observant une troupe de cavaliers se dirigeant vers lui. Constatant que les cavaliers sont des Frères Soldats Cazaril est aussitôt rassuré. Cet ordre religieux ne lui fera rien de mal, non pas en raison de leur noblesse de caractère, mais parcequ’ils portent des tenues de cérémonies. Cazaril, portant un regard cynique et réaliste, en déduit qu’ils ne prendront pas le risque de souiller leurs belles tenues avec son sang. Dès lors tout est dit : Cazaril vient de démontrer ses capacités intellectuelles et que le monde dans lequel il évolue est un cloaque dont la puanteur est dissimulé par un parfum de bienséance.
Loïs Mc Master Bujold a bâti une trame élaborée où quelques détails comme la généalogie ou quelques phrases échangées seront d’un grand impact quelques centaines de pages plus loin.

(1) ed. J’ai Lu
(2) cf. "L’esprit de l’anneau profane" où Lois Mc Master Bujold mélait déjà magie et politique

Damien Dhondt

Lois McMaster Bujold _ Le fléau de Chalion _ The curse of Chalion, Traduction Mélanie Fazi _ Couverture Philippe Caza _ J’ai Lu n° 7941, collection Fantasy _ Réédition, poche, 700p. 8,50 euros






Retour au sommaire