SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  La Loi des 12 tables : volume premier

"La Loi des 12 tables : volume premier" de Corbeyran, Defali et Pérubros

On savait qu’Éric Corbeyran était un auteur fécond et que Djillali Defali, son complice pour Asphodèle, un dessinateur prolifique : quatre tomes en deux ans. Avec la présente série, c’est un nouveau défi que se lancent les auteurs : six albums de soixante pages en un an. Des arithméticiens diront que cela représente trois cent soixante pages en douze mois, soit une page par jour. ...Et il reste encore cinq jours ...pour des vacances, par exemple, ...ou pour débuter une nouvelle saga !

Victoria Trent fait des cauchemars de plus en plus réalistes. Elle est au Moyen-âge et récolte, avec son chien, une mandragore sous un gibet. Au réveil, dans son lit, elle a des traces de boue sur les jambes, Jim est mort et la plante trône dans la cuisine. Elle contacte Asphodèle dont elle connaît les livres. Celle-ci se récuse mais propose les services d’Andrews Gillian, un sorcier amoureux d’elle. Asphodèle, qui a diagnostiqué une réincarnation, donne rendez-vous pour le lendemain matin. Lorsqu’ils arrivent sur place, la police leur apprend que la jeune femme a été assassinée dans la nuit.
Plus tard, pénétrant par effraction dans l’appartement de Victoria, Asphodèle revit les cauchemars et la scène du meurtre. C’est un homme. Elle soupçonne Andrews. Mais pourquoi aurait-il tué la jeune femme ?
Des meurtres inexplicables de sorciers se multiplient. Asphodèle est convoquée devant le Cénacle. Ses membres demandent l’aide de la belle sorcière. Elle refuse !

L’histoire, attrayante, démarre sur « les chapeaux de roues ». Corbeyran connaît son métier et sait concevoir et construire une intrigue. De plus, il poursuit l’exploration d’une branche de son univers préféré.
Mais il se fait voler la vedette par Defali, son compère. En effet, c’est ce dernier qui occupe la première place dans cette aventure. C’est d’ailleurs Djillali Defali qui eut l’idée d’une telle série, après la sortie du décalogue. S’inspirant du mode de réalisation de celui-ci et du rythme de la célèbre série télévisuelle : 24 heures chrono, il avait imaginé une histoire pouvant être publiée en une série de douze albums mensuels de trente pages, au format comics. Mais des raisons éditoriales ont prévalu pour des albums cartonnés qui contiennent deux épisodes. Cependant, le découpage du scénario en reprend le principe, nous invitant à suivre les péripéties en temps réel : chaque épisode correspond à un mois de l’année et le premier débute en janvier 2006.

Force est de reconnaître que la BD ne souffre pas de ce rythme de stakhanoviste. Certes, le nombre de vignettes passe de huit en moyenne, à six. Mais la mise en page, les cadrages donnent du dynamisme au récit. Les personnages sont bien définis et identifiables. Les décors restent très présents. Il y a, cependant, pages 28 et 29, une jolie « pinaille » qui ravira les amateurs.

Un premier tome fort sympathique avec une mise en place intéressante et un dessin de très bon niveau. Les coloristes suivent le mouvement et complètent fort bien la qualité du tandem.
Une série à suivre absolument !

Serge Perraud

La Loi des 12 tables : volume premier, Scénario de Corbeyran, dessin de Defali, couleurs de Pérubros, Delcourt coll. Insomnie, février 2006, 60 pages, 13,95 €



Retour au sommaire