SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Hack Slash 1

"Hack Slash 1" de Tim Sealey, Stéphano Caselli & Federica Manfredi

La nuit déchiquetée / La main du Saigneur
8/10

- Bon, le plan : trouver et protéger le trouduc !
- Trouver le trouduc, ok !

Le plus souvent ce sont les parents qui déterminent la vocation chez leur progéniture. Cassandra Hack n’était pas une jeune fille très populaire. Curieusement les élèves de son lycée qui s’en prenaient à elle ont eu tendance à disparaître. La petite Cassie aurait-elle des tendances homicides cachées ? Pas du tout sa mère, après avoir aidé sa progéniture, profitait de son statut de cuisinière du lycée pour faire disparaître les corps, améliorant ainsi l’ordinaire de la cantine scolaire. La découverte de la nature des ingrédients entraîna le suicide de la cuisinière, mais pas la fin des ennuis pour Cassie. Ses nouveaux persécuteurs suivirent la tradition en disparaissant à leur tour. Cassie découvrit ainsi que sa mère revenue d’entre les morts continuait à veiller à sa manière sur sa fille. C’est ainsi que Cassie pris conscience de sa vocation : l’élimination des criminels qui continuaient leurs activités après leur mort (adieu maman).
Depuis Cassie la jeune fille au look gothique forme avec Vlad le musculaire au look Frankenstein un dynamique duo de chasseurs de Slashers. Ces sérial-killers se distinguent de leurs collègues classiques par le fait qu’il faut les tuer deux fois et que des activités surnaturelles se manifestent en leur présence. Pas de problème, Cassie et Vlad tranchent et découpent, d’où le titre Hack & Slash signifiant littéralement "tranche et découpe". Accessoirement il s’agit du surnom de certains types de jeux vidéos où le joueur doit se débarrasser de tout ce qui se trouve sur son passage.
Le scénario s’inspire des films horrifiques, mais en altérant le schéma prévu, causant ainsi des surprises.
Ainsi vous connaissez les classiques des films de zombies, sauf qu’ici se sont des animaux zombies qui traquent des vétérinaires.
De même vous connaissez certains films peuplés de filles très peu habillées ( bien entendu vous n’en avez jamais vu, mais vous en avez entendu parler). Qui peut être assez pervers pour s’en prendre à des adeptes du concours de t-shirt mouillé ? Pas la personne prévue.
En effet il ne suffit pas de trancher et découper (et aussi de flinguer), il faut aussi enquêter. Ce comic horrifique parsemé de quelques pointes d’humour noir (à noter la présence anecdotique de Georges W. Bush) utilise l’atmosphère classique des histoires d’horreur pour créer son propre style : celle d’un Scream vraiment saignant.

Damien Dhondt

Hack Slash volume 1 _ Wetta (février 2006) _ Inédit, moyen format, couleurs, 128p. 13,40 euros Split-book composé de deux histoires, avec deux couvertures et deux sens de lecture(déconseillé aux moins de 12 ans)
- La nuit déchiquetée
Episode original : Hack/Slash One-Shot #1 "Euthanized"
Adaptation : Maxime Ledain, Lettrage : Laurent Cornevin
Scénario : Tim Seeley, Dessins : Stefano Caselli, Couleurs : Sunder Raj
- La main de Dieu
Episode original : Hack/Slash One Shot #2 "Girls Gone Dead"
Adaptation & Lettrage : Frederic Wetta
Scénario : Tim Seeley, Dessins : Federica Manfredi, Couleurs : Davide Amici



Retour au sommaire