SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  S à Z -  Transporter 2 (zone 1)
"Transporter 2 (zone 1)"
de Louis Leterrier


- 20th Century Fox Home Entertainment
- Catalogue numéro 2231969
- Un DVD-10 (double face, 1 couche)
- Widescreen Edition, Anamorphique Widescreen
- Date sortie dvd : 10/01/06
- Photographie principale : Super 35 aspect ratio 2.39.1
- Mesure du DVD Anamorphique : 2.32
- Mesure du DVD Letterbox : 2.32
- Débit audio DTS : Pas de piste
- Débit audio : 448
- Langues : Anglais 5.1 , espagnol Dolby Surround 2.0, français Dolby Surround 2.0
- Sous-titres : Anglais et espagnol

Bravo à la "Twentieh" pour nous donner les choix entre anglais 5.1, français et espagnol, et des sous-titres entre anglais et espagnol.
Image : 3,5
Son : Dolby 3,5
DTS non présent

L’image : L’image reflète dès le départ l’atmosphère chaude, pesante et humide de Miami. avec des jaunes et des couleurs très saturées qui en affectent l’image dans les couleurs chairs et les blancs qui ont une apparence plus que brûlée. L’image est donc bonne dans son ensemble et tout à fait regardable, mais les détails en deviennent "limite" et l’image a donc un côté piqué très agaçant qui la rend, par moment, flou. Pas de contours ou très, très peu mais de la pixellisation dans certains plans. Cependant, les plans à effets spéciaux par ordinateur ne "passent" pas et c’est dommage
Comparé à l’édition du premier épisode en zone 1 ou 2, c’est "le jour et la nuit".

Le son : Tout comme le premier film, cette suite utilise tous les canaux disponibles avec une bonne ambiance sonore d’ensemble. Les effets avants/arrières sont parfois limites, ce qui crée deux dimensions sonores et c’est très surprenant à écouter. Le caisson de basse n’est jamais en retrait que ce soit pour la musique ou les effets. Par contre, les scènes de combat ont été, de manière visuelle et sonore, très étudiées et mixées : elles font ressentir l’action, avec les ricochets de balle ou les coups physiquement infligés aux protagonistes. Les voix sont bonnes quoi que parfois sonnant faux et que l’on sente le ré-enregistrement studio. Ceci dit une satisfaisante bande son, très intéressante à écouter et qui vaut tout de même 4,5 par l’efficacité des effets et leur précision

Marc Sessego

Correction Andrée Cormier



Retour au sommaire