SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Je suis contre la guerre, pas contre les soldats

"Je suis contre la guerre, pas contre les soldats" de Joe Hadelman

Ancien combattant du Vietnam en 1968. Pour pouvoir l’exorciser, Joe Haldeman allait en 1974 adapter sa guerre en un formidable roman de Science-Fiction : "The Forever War". Roman qui allait à son tour, en 1988, devenir une suite de bandes dessinées sous le dessin de Mark Marvano.

La guerre éternelle. Quel titre donnerait plus d’angoisse que celui-ci. Peut-on s’imaginer dans une guerre éternelle ? Peut-on imaginer sa vie toute entière vouée au combat, sans espoir de fin. Pourtant c’est bien l’impression générale qu’ont en tête les 50 hommes et 50 femmes choisis pour aller faire la guerre aux confins de l’univers à une race extraterrestre dont on connait l’existence mais dont personne de vivant ne pouvait dire qu’il l’avait aperçue.

Je vais vous avouer quelque chose : je n’ai pas lu le livre, juste les BD. Mais je vous promets de combler très vite cette lacune. Car même si j’estime la BD très bien faite et donnant un maximum d’émotions, il reste toujours le petit doute qui fait poser la question : N’ai-je pas raté quelque chose ? Il doit y avoir des sentiments qui passeront sûrement mieux dans le livre. C’est dans ce genre de situation que je regrette de ne pas lire l’américain dans le texte.

Le dessin est bien fait et se suffit à lui même, peut-être pourra-t-on reprocher un hachage de l’histoire du à une succession de plans rapides. Est-ce voulu par les auteurs ? La lecture du livre apportera peut-être la réponse. Ce n’est sûrement pas facile d’adapter une histoire aussi dense en seulement trois albums. On sent passer toutes les angoisse du vécu de Joe Hadelman lors de la guerre du Vietnam.

Ayant acquis l’édition intégrale sous un seul volume des trois albums, je ne peux pas dire si la reproduction est vraiment fidèle de l’édition originale. Les dessins sont fouillés et documentés, le trait est précis mais sans être appuyé et l’atmosphère d’ensemble en est diffuse comme dans un rêve.

En préface de l’édition intégrale, Joe Hadelman nous explique « Pourquoi j’ai écrit la guerre éternelle. ». Avec lettres de l’époque et photos à l’appui. Comment un jeune soldat est jeté dans la tourmente d’une guerre absurde. De son instruction à sa démobilisation, Joe Hadelman raconte pourquoi ses souvenirs les plus marquants vont se retrouver dans son livre. En postface, on trouve quelques fax émouvants échangés avec Mark Marvano.

Dans la série beaucoup plus récente qui fait suite : Libre à jamais., le dessin de Mark Marvano a évolué et le dessin est plus net, plus contrasté. Par contre, je trouve le scénario sans trop de surprise par rapport aux albums de La guerre éternelle, mais ceci est une autre histoire ...

La Guerre Éternelle :
scénario de Joe Hadelman
dessin de Mark Marvano
couleur de Bruno Marchand
- tome 1 : Soldat Mandella 2010 - 2020
- tome 2 : Lieutenant Mandella 2020 - 2203
- tome 3 : major Mandella 2203 - 3177

édité chez Dupuis collection Aire Libre

Tof Fauvet



Retour au sommaire